Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2018 → Mutualiser les Observations Satellitaires pour l’Innovation de Services dans le bassin du fleuve Sénégal

2018

Mutualiser les Observations Satellitaires pour l’Innovation de Services dans le bassin du fleuve Sénégal

Sénégal

Titre : Mutualiser les Observations Satellitaires pour l’Innovation de Services dans le bassin du fleuve Sénégal

Pays : Sénégal
Zone d’intervention : Bassin du fleuve Sénégal

Dates\Durée : 2018 ?

Contexte
La Société de Gestion et d’Exploitation du barrage de Diama (SOGED) est en charge de la gestion de la ressource dans la zone du delta et a coconstruit avec la Compagnie d’Aménagement des Coteaux de Gascogne (CACG) l’outil MOSIS@SOGED pour le suivi des parcelles irriguées. Cet outil s’appuie sur le traitement d’images satellitaires pour localiser et quantifier les surfaces rizicoles mises en eau et permet ainsi d’améliorer le recouvrement de la redevance sur les prélèvements pour l’irrigation.

Cette approche concertée de ce projet MOSIS a permis, en étant à l’écoute des utilisateurs finaux, d’identifier un certain nombre de besoins pour d’autres services axés sur la gestion intégrée de la ressource et des écosystèmes associés sur l’ensemble du bassin du fleuve Sénégal.

Objectifs
Améliorer la connaissance et les outils de gestion de la ressource en eau et de l’environnement dans le bassin du fleuve Sénégal à travers le développement de ces WEB services à différentes échelles spatiales et temporelles permettrait de répondre à des besoins clairement identifiés tels que : * Le suivi de la prolifération du typha en appui aux filières de revalorisation socio-économiques * Le suivi des problématiques d’ensablement et d’érosion des berges afin de prévenir des risques d’instabilité des aménagements et de diminution de l’hydraulicité des réseaux * L’estimation des prélèvements d’eau, notamment dans le tronçon Bakel-Diama, et le suivi des emblavures pour améliorer la gestion de la ressource * Le suivi de la déforestation et des feux de brousse, notamment dans les têtes de source, dans le but de préserver la ressource en qualité et quantité.

Partenaire(s) technique(s) : CACG, E2L, CESBIO/CNES

Porteurs du Projet  : OMVS, Office International de l’Eau
Opérateur(s) du projet : OMVS, États membres et gestionnaires associés

Acteurs impliqués : Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS), les sociétés de gestion de l’OMVS, les acteurs du bassin du fleuve Sénégal

Bailleur(s) du processus d’incubation : Agence de l’eau Adour-Garonne Estimation du coût : < 1 M Eur

Office International de l’Eau

Page publiée le 10 juillet 2020