Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Sénégal → Installation de biodigesteurs dans la région de Thiès au Sénégal.

2019

Installation de biodigesteurs dans la région de Thiès au Sénégal.

Sénégal

Titre : Installation de biodigesteurs dans la région de Thiès au Sénégal.

Pays : Sénégal

Localisation : MBourg (région de Thiès)

Date/Durée : mars 2019

Présentation
A MBourg, au Sénégal, les familles dépendent principalement des ressources naturelles pour se fournir en énergie. Elles recourent, comme la très grande majorité de leurs compatriotes, au bois de chauffe, aux résidus agricoles, au fumier sec ou encore au charbon de bois comme combustible de cuisson. Or cette dépendance à la biomasse végétale n’est pas sans conséquences pour l’environnement local. On observe des phénomènes de déforestation et d’infertilité croissante des sols et la santé des habitants est impactée (multiplication des bronchites chroniques, des cancers pulmonaires, des maladies cardiovasculaires…).

Le projet soutenu par la fondation Veolia vise justement à diversifier les sources d’énergie dans la zone rurale autour de MBourg via l’installation de biodigesteurs auprès de 25 ménages. De quoi s’agit-il ? D’équipements qui permettent de produire du biogaz à partir de déchets organiques, tels que les excréments humains ou animaux. Le biogaz est une énergie verte qui crée de la chaleur, de l’électricité, et des biocarburants. Il permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre et d’améliorer la qualité de l’air

Dans ce projet, le biogaz sera obtenu à partir d’excréments de vaches, chaque famille devant en posséder six a minima pour une utilisation optimale des biodigesteurs. Le projet comporte, outre la construction des équipements, un volet de sensibilisation des autorités et de la population à cette offre énergétique nouvelle, particulièrement adaptée au contexte local et à la portée de tous ceux qui utilisent déjà des excréments de vache séchés comme combustible.

Porteur du projet : Un enfant par la main

Financement : 15 000 € au Comité du 27 mars 2019

Fondation Veolia

Page publiée le 9 juillet 2020