Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Niger → Fonçage d’un puits avec pompage par énergie solaire pour le Centre scolaire d’Ib’Dnaza (Niger)

2020

Fonçage d’un puits avec pompage par énergie solaire pour le Centre scolaire d’Ib’Dnaza (Niger)

Niger

Titre : Fonçage d’un puits avec pompage par énergie solaire pour le Centre scolaire d’Ib’Dnaza (Niger)

Pays : Niger
Localisation : IB’DNAZA

Date : 2020

Présentation
L’objectif du projet est à la fois de diversifier les cultures de légumes sur l’aire maraîchère mais aussi, grâce à l’irrigation, d’en doubler la production annuelle actuelle (le climat le permettrait) afin d’apporter une nourriture plus variée et plus saine aux enfants tout au long de l’année et de limiter les achats, aujourd’hui indispensables mais très onéreux, entre les récoltes. Des arbres d’essences natives seront plantés pour protéger les cultures et éviter l’ensablement de la zone. La réserve d’eau en sous-sol est suffisante, grâce à son alimentation en eau de pluie, peu fréquente mais torrentielle, récupérée par la digue en gabion de 1,5 km réalisée en 2015 (voir projet 197) vers la nappe phréatique. Le puits doit être foncé, le canal sécurisé, et une pompe immergée sera installée. Le site ne disposant pas d’alimentation d’énergie, des panneaux photovoltaïques (6.000 watts) sont prévus de même qu’un réservoir de stockage pour le Centre scolaire.

L’étude technique a été réalisée par un organisme compétent (Génie rural de Tanout). La nappe phréatique sera protégée. Une entreprise spécialisée a été sélectionnée parmi d’autres.

L’association locale confie déjà des petites parcelles de terre à des familles ayant perdu leur troupeau (maladies, sècheresse, vols) et devenues semi-sédentaires, qui partageront leurs récoltes avec la coopérative. Le surplus éventuel pourra être vendu à des nomades de passage. Il sera également possible d’abreuver un petit cheptel pour compléter l’alimentation en viande des enfants, actuellement limitée à 1 chevreau par mois. Cette solution permettra d’importantes économies : deux puits anciens existent actuellement, ils sont trop éloignés, l’eau y est vendue chère et l’un d’eux est exclusivement réservé au bétail.

Association : TAGAST IN IMAWALANE asbl

Budget : Le coût total des équipements et des travaux est de € 32.750.

NIF Fondation Aide Projets Humanitaires

Page publiée le 10 septembre 2020