Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Burkina Faso → Projet d’adaptation au changement climatique dans Cinq villages dans la commune de Toma, province du Nayala, région de la Boucle du Mouhoun (Burkina Faso)

2018

Projet d’adaptation au changement climatique dans Cinq villages dans la commune de Toma, province du Nayala, région de la Boucle du Mouhoun (Burkina Faso)

Burkina Faso

Titre : Projet d’adaptation au changement climatique dans Cinq villages dans la commune de Toma, province du Nayala, région de la Boucle du Mouhoun (Burkina Faso)

Pays : Burkina Faso
Localisation : Cinq villages dans la commune de Toma, province du Nayala, région de la Boucle du Mouhoun.

Date : 2018 - 2022

Contexte
La population des villages cibles de la commune de Toma vit principalement de l’agriculture, de l’élevage et des ressources forestières. Elle vit dans des conditions précaires et est fortement tributaire de l’environnement et du climat.

Objectif  : Contribuer à renforcer la résilience des communautés locales face aux effets des changements climatiques sur l’environnement et les ressources naturelles.

Activités
Le projet veut notamment : * Promouvoir des pratiques de production agro-pastorales adaptées aux changements climatiques * Soutenir les initiatives locales de promotion des énergies renouvelables et de l’écologie * Faire une contribution à la gestion durable des ressources forestières locales

Bénéficiaires : Les bénéficiaires directs sont les populations des cinq villages cibles dont le nombre est estimé à 9 000 personnes.

Partenaire local : Démembrement de l’Organisation catholique pour le développement et la solidarité (OCADES) Burkina dans le diocèse de Dédougou.

Financement : Le projet est financé à hauteur de 100% par le Ministère de l’Environnement, du Climat et du Développement durable et le Ministère des Finances.

Budget : Le budget total est fixé à 500 000 € pour la période 2018 à 2022, soit 100 000 € par année.

Fondation Chrëschte mam Sahel – Chrétiens pour le Sahel

Page publiée le 18 juillet 2020