Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2019 → Etude de l’activité antimicrobienne et antioxydante des huiles essentielles d’artemisia herba-alba, artemisia campestris et rosmarinus tournefortii

Université Oran 1 - Ahmed Ben Bella (Université Es-Sénia) 2019

Etude de l’activité antimicrobienne et antioxydante des huiles essentielles d’artemisia herba-alba, artemisia campestris et rosmarinus tournefortii

BERTELLA Anis

Titre : Etude de l’activité antimicrobienne et antioxydante des huiles essentielles d’artemisia herba-alba, artemisia campestris et rosmarinus tournefortii

Auteur : BERTELLA Anis

Université de soutenance : Université Oran 1 - Ahmed Ben Bella (Université Es-Sénia)

Grade : Doctorat 3 ième cycle Sciences Biologiques 2019

Résumé
L’objectif de ce présent travail est de mettre en évidence l’effet antimicrobien et antioxydant des huiles essentielles extraites des espèces d’Artemisia herba-alba, Artemisia campestris et Rosmarinus tournefortii, ainsi que leur composition chimique, profil aromatique et leur toxicité aigue. Le rendement de l’huile essentielle extraite par hydrodistillation le plus important revient à AHA avec un taux de 0,65 %. Les composés majeurs des huiles essentielles d’AHA, RT et AC sont le camphre (50,47 %), (45,89 %) et le germacrène D (20,91 %) respectivement. L’activité antibactérienne révèle le potentiel effet de l’huile d’AHA, par technique de diffusion sur disque notamment sur les souches de Klebsiella oxytoca, Acinetobacter baumannii et Staphylococcus aureus, avec des diamètres de la zone d’inhibition allant jusqu’à 31,3 mm, de même par méthode de microatmosphère avec des diamètres allant à 48 mm sur la souche d’Acinetobacter baumannii. Une élimination totale des cellules bactériennes est atteinte après 24 h. Ensuite, une importante activité antifongique de l’huile d’AHA est traduite principalement par un diamètre d’inhibition de 53,7 mm sur Aspergillus niger. L’activité antioxydante par méthode de DPPH et par générateur de radicaux libre in situ, a montré le pouvoir important de l’huile d’AHA. L’analyse HS-SPME-CPG-O-SM a permis d’identifier plusieurs odorants clés. De plus que l’épreuve de toxicité aigue a donné une dose létale médiane (DL50) est de 615 mg/kg.

Mots clés : Huile essentielle ; Camphre ; HS-SPME-CPG-O-SM ; Klebsiella oxytoca ; Acinetobacter baumanniin ; DPPH ; activité antimicrobienne ; Hydroxylation ; Activité antioxydante ; Toxicité.

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 29 novembre 2020