Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2019 → Valorisation d’atriplex halimus par la culture des tissus in vitro

Université Oran 1 - Ahmed Ben Bella (Université Es-Sénia) 2019

Valorisation d’atriplex halimus par la culture des tissus in vitro

HALFAOUI Yamina

Titre : Valorisation d’atriplex halimus par la culture des tissus in vitro

Auteur : HALFAOUI Yamina

Université de soutenance : Université Oran 1 - Ahmed Ben Bella (Université Es-Sénia)

Grade : Doctorat en Sciences Biologiques 2019

Résumé
L’utilisation des techniques biotechnologiques telle que la culture des tissus in vitro constitue un outil très efficace pour la multiplication des plantes notamment dans le cadre des programmes de la réhabilitation des sols dégradés par la reconstitution du couvert végétal. Les espèces du genre Atriplex qui présentent des caractères de xérohalophytes, peuvent êtres utilisées pour réhabiliter les sols dégradés par la salinité et l’augmentation de la production fourragère dans les régions arides et semi arides. Une callogenèse et une micropropagation d’Atriplex halimus sont réalisées au cours de cette expérimentation. Plusieurs types d’explants (apex, feuilles, feuilles cotylédonaires, hypocotyles, noeuds et tiges) sont testés et mis en culture sur différents milieux (MS, MS/2, B5 et B5/2) dont la nature et la concentration des macroéléments ainsi que la balance hormonale ajoutée (2,4-D, KIN, BAP et TDZ) sont différentes. Les taux de callogenèse et la morphologie des cals obtenus sont fortement influencés par la composition minérale du milieu de culture, les hormones ajoutées ainsi que le type d’explants. Le milieu B5 dont les macroéléments sont diluées de moitié (B5/2) donne les meilleurs taux de callogenèse avec une réactivité prononcée dans le cas des explants d’hypocotyles et de tiges notamment en présence d’une combinaison entre auxine (2,4-D) et cytokinine (KIN, BAP et/ ou TDZ). La néoformation de plusieurs pousses est obtenue à partir des explants d’apex et de noeuds sur les milieux dont la composition minérale est complète (B5 et MS) sans hormones ajoutées et sur les milieux enrichis au TDZ. Le taux de régénération ainsi que le nombre des pousses varient selon le milieu de culture, la balance hormonale et le type d’explants utilisés

Mots clés : Atriplex halimus L. ; Balance hormonale ; Callogenèse ; Composition minérale ; Explant ; Micropropagation ; Milieux de culture ; 2,4-D, KIN ; BAP ; TDZ.

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 27 novembre 2020