Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2019 → Analyse et évaluation de la phytodiversité du mont de Tessala (wilaya de Sidi Bel Abbès, Algérie occidentale)

Université El Djillali Sidi Bel Abbes (2019)

Analyse et évaluation de la phytodiversité du mont de Tessala (wilaya de Sidi Bel Abbès, Algérie occidentale)

Ouici Houria

Titre : Analyse et évaluation de la phytodiversité du mont de Tessala (wilaya de Sidi Bel Abbès, Algérie occidentale)

Auteur : Ouici Houria

Université de soutenance : Université El Djillali Sidi Bel Abbes

Grade : Doctorat en Sciences (2019)

Résumé partiel
Notre travail consiste à inventorier la phytodiversité des versants sud et nord du mont de Tessala (Algérie occidentale) selon un gradient altitudinal. À cet effet, nous avons choisi quatorze (14) stations, à l’intérieur de chacune d’elles des analyses physico-chimiques du sol prélevé au niveau de l’horizon de surface et des relevés floristiques ont été réalisés. Pour les deux versants, les analyses physico-chimiques du sol montrent que la majorité des sols sont à structure grumeleuse à polyédrique et à texture sableuse à particulaire. L’humidité atteste une diversité dans les échantillons de sols. Le pH est globalement légèrement alcalin avec une différence très peu significative entre les différents échantillons analysés. Les taux de matière organique sont très variables. Les valeurs de la conductivité électrique indiquent des sols non salés dans l’ensemble des stations échantillonnées. Les taux du calcaire total et actif présents dans les échantillons de sol restent très hétérogènes. L’inventaire floristique effectué sur l’ensemble des stations a permis d’établir une liste floristique composée de 103 espèces appartenant à 38 familles botaniques pour le versant sud et 101 espèces distribuées sur 39 familles botaniques pour le versant nord. Sur les deux versants, ces familles botaniques sont représentées notamment, par les Asteracées, les Poacées, les Lamiacées et les Brasicassées. Le spectre biologique de ces espèces révèle la dominance des hémicryptophytes et des thérophytes ; sur le plan morphologique, la végétation de nos stations permet de distinguer des formations arborescentes, arbustives, buissonnantes et herbacées. Du point de vue biogéographique, les éléments méditerranéen et Eurasiatique sont prédominants, les autres éléments étant faiblement représentés. Pour le traitement numérique de la diversité floristique des stations explorées, nous nous sommes basés sur la fréquence d’apparition des espèces, les indices de diversité de Shannon, d’équitabilité, de similarité de Sorensen et de perturbation.

Mots Clés  : Mont de Tessala ; phytodiversité ; sol ; gradient altitudinal, indices de diversité ; indice de perturbation, AFC, CHA

Présentation

Version intégrale (8,7 Mb)

Page publiée le 17 novembre 2020