Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2020 → Suivi et évaluation de l’impact social, économique et environnemental du programme de renouveau de l’économie agricole et rural dans la zone de l’Ouarsenis (wilaya de Tissemsilt, Algérie), 2008 -2014

Université Mustapha Stambouli de Mascara (2020)

Suivi et évaluation de l’impact social, économique et environnemental du programme de renouveau de l’économie agricole et rural dans la zone de l’Ouarsenis (wilaya de Tissemsilt, Algérie), 2008 -2014

TEBANI, Mohamed

Titre : Suivi et évaluation de l’impact social, économique et environnemental du programme de renouveau de l’économie agricole et rural dans la zone de l’Ouarsenis (wilaya de Tissemsilt, Algérie), 2008 -2014

Auteur : TEBANI, Mohamed

Université de soutenance : Université Mustapha Stambouli de Mascara

Grade : Doctorat 2020

Résumé
Depuis l’indépendance, les résultats des politiques de développement agricole et rural en Algérie n’ont pas réussi à augmenter les revenus agricoles et améliorer le niveau de vie des ruraux, la conséquence de stratégies instables, inadaptées et inefficaces. La présente étude porte sur l’évaluation de la Politique de Renouveau Agricole et Rural (PRAR) engagée pour la période (2009 – 2014) pour voir dans quelles mesures cette politique aurait pu induire un impact positif sur le terrain. Ce travail s’est basé sur un suivi régulier du taux de réalisation des objectifs prévus dans la zone de l’Ouarsenis située en nord ouest du pays. Pour bien cibler cet objectif, nous avons concentré nos efforts sur les projets financés par les principaux outils d’intervention du programme inscrit dans cette politique ; ces outils sont le fond national de développement de l’investissement agricole (FNDIA) et le fond de développement rural et de la mise en valeur des terres par la concession (FDRMVTC). Les résultats atteints restent loin des objectifs visés pour le volet économique, une situation essentiellement exprimée par le faible revenu des ruraux et le nombre d’emplois créés. Cependant une amélioration des conditions de vie de la population a été enregistrée dans le volet social. Concernant le volet environnemental, les résultats sont jugés acceptables à travers la restauration du patrimoine forestier, mais restés faibles sur le plan de la protection du sol. Nous considérons que cette politique s’est reposée sur des fondements qui n’ont pas été traduits sur le terrain, une conséquence d’une gestion insuffisante et optimale des ressources matérielles, financières et humaines.

Présentation

Version intégrale (2,25 Mb)

Page publiée le 18 novembre 2020