Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2020 → Étude hydrogéologique de l’aquifère du Continental Intercalaire (CI) dans la zone de Tinrhert-Est, bassin d’Illizi à la frontière Algéro-Libyenne.

Université Batna 2 (2020)

Étude hydrogéologique de l’aquifère du Continental Intercalaire (CI) dans la zone de Tinrhert-Est, bassin d’Illizi à la frontière Algéro-Libyenne.

BELOUANAS, Hemza

Titre : Étude hydrogéologique de l’aquifère du Continental Intercalaire (CI) dans la zone de Tinrhert-Est, bassin d’Illizi à la frontière Algéro-Libyenne.

Auteur : BELOUANAS, Hemza

Université de soutenance : Université Batna 2

Grade : Diplôme de Doctorat en Géologie Option : Hydrogéologie 2020

Résumé
Cette thèse traite de la caractérisation de l’aquifère du Continental Intercalaire (CI) dans la région de Tinrhert-Est du bassin d’Illizi, à la frontière Algéro-Libyenne, qui fait partie du système SASS, l’un des plus grands aquifères transfrontaliers au monde, avec une superficie de 1100 000 km². Cette étude concerne une superficie de 4300 km². L’exploitation des données de forage effectuées dans cette partie de l’aquifère nous a permis de caractériser ce système aquifère. L’épaisseur de l’aquifère CI varie de 300m au Sud à 700m au Nord, pour une profondeur allant de 180 à 320m. L’interprétation des diagraphies montre que l’aquifère se caractérise par une épaisseur utile maximale dans sa partie Sud-Ouest (plus de 600m), la porosité est très élevée, allant de 30% à l’Ouest à 24% aux frontières Libyennes, la perméabilité est faible à moyenne autour de 10-5m/s, les valeurs maximales de Transmissivité environ de 8.10-3m2/s ont été enregistrées au centre de la zone d’étude. La profondeur de l’eau varie de 235 à 312 m, qui a une bonne qualité (conductivité de 850 à 1250 μs/cm) avec un écoulement du Sud vers le Nord, conformément à la direction générale observée dans l’aquifère Cl du Système Aquifère du Sahara Septentrional (SASS). Les valeurs de porosité obtenues à partir de l’interprétation des logs soniques et de densité permettent d’estimer les réserves en eau de cet aquifère considéré comme fossile, à des seuils beaucoup plus élevés que ce que l’on pensait jusqu’à présent.

Mots Clés  : Algérie, Tinrhert-Est, aquifère du Continental Intercalaire, Taouratine, Zarzaitine

Présentation

Version intégrale (0,4 Mb)

Page publiée le 12 octobre 2020