Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Bénin → Gestion durable du bassin de la rivière Alibori (Nord Bénin)

2020

Gestion durable du bassin de la rivière Alibori (Nord Bénin)

Bénin

Titre : Gestion durable du bassin de la rivière Alibori (Nord Bénin)

Pays : Bénin

Signature convention : 30/01/2020

Durée du projet :

Contexte
Les affluents et les mares ciblées dans le cadre du présent projet constituent des écosystèmes aquatiques de grande importance écologique dont dépendent plusieurs espèces de poissons et de reptiles, pour la plupart menacées. Environ 52 espèces de mammifères (hors petits rongeurs et chiroptères), 150 espèces de reptiles et 360 espèces d’oiseaux sont recensées dans la RBTW. Les espèces menacées sont le guépard (Acinonyx jubatus, VU), le lycaon (Lycaon pictus, EN), l’éléphant (Loxodonta africana, VU) et le lamantin (Trichechus senegalensis, VU). L’extension de la monoculture du coton caractérisée par des pratiques culturales peu durables et l’utilisation excessive de produits phytosanitaires est la principale menace sur les écosystèmes du bassin de l’Alibori. Par ailleurs, les besoins croissants des populations en bois et en produits agricoles conduisent également à la déforestation massive des versants de la rivière Alibori et même à l’implantation des champs aux abords des affluents et mares.

Objectifs
L’objectif général du présent projet est de contribuer à l’amélioration de la gestion et de la gouvernance de 4 mares et 3 affluents de la rivière Alibori afin d’optimiser les bénéfices associés.

Activités
* 700 personnes issues de communautés riveraines des mares et des affluents sont sensibilisées aux bonnes pratiques de gestion et de conservation de la biodiversité et des habitats ;
* Les bonnes pratiques agro écologiques et pastorales sont promues auprès de 700 personnes issues des communautés riveraines et de 1 800 écoliers ;
- 2 points de pré-collecte installés et 1 000 emballages vides de pesticides sont collectés et sécurisés ;
* 100 ha de terres sont gérés selon des techniques d’agroforesterie et 4 ha sont sécurisés autour des mares ;
* 1,5 ha de frayères sont aménagés et 560 individus d’espèces menacées de poisson (Heterobranchus longifilis, Synodontis arnoulti, Heterotis niloticus, Labeo senegalensis) sont réintroduits dans les mares et affluents ;
* 30 agents des services techniques déconcentrés sont formés à l’application des textes règlementaires et 4 conventions locales de gestion participative des mares sont élaborées ;
* La filière piscicole est redynamisée par la formation de 44 membres des comités de gestion des mares et la réintroduction de 4 000 alevins dans les 4 mares

Bénéficiaire : Aquaculture et Développement Durable (AquaDeD)

Financement
Montant global du projet : 37 341 €
Contribution FFEM : 26 912 €
Partenaires financiers : Mairie de Banikoara et bénéficiaires

Présentation : UICN France

Page publiée le 17 septembre 2020