Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Mali → Renforcer les compétences et les capacités des femmes maliennes dans la production et la transformation des produits maraîchers afin de favoriser la sécurité alimentaire

2018

Renforcer les compétences et les capacités des femmes maliennes dans la production et la transformation des produits maraîchers afin de favoriser la sécurité alimentaire

Mali

Titre : Renforcer les compétences et les capacités des femmes maliennes dans la production et la transformation des produits maraîchers afin de favoriser la sécurité alimentaire

Pays : Mali

Dates  : Projet soutenu de 2018 à 2020

Projet
Au Mali, dans les régions de Koulikoro et de Mopti, le maraîchage est la principale activité économique. Toutefois, en raison du manque d’équipement agricole et de la faible structuration des organisations paysannes (OP), la production maraichère locale ne satisfait pas la demande de la population. Par ailleurs, les femmes sont plus vulnérables car peu formées aux techniques agricoles et peu présentes dans les OP majoritairement dirigées par des hommes. Ainsi, l’AFDI souhaite renforcer le développement de 6 OP exclusivement féminines, en partenariat avec les Associations des Organisations Professionnelles Paysannes de Mopti et de Koulikoro. Les maraichères seront formées pour améliorer leurs techniques agricoles (allongement de la période de vente, amélioration de la qualité de la production, diversification les circuits de commercialisation…), et gagneront en autonomie tout en retrouvant leur place dans leur communauté.

Impact  : 350 femmes agricultrices formées aux techniques de l’agroécologie — 25% d’économie d’eau sur l’irrigation des cultures maraichères — 50% d’augmentation de revenu pour chaque femme d’ici 2020

Mise en Œuvre : AFDI (Agriculteurs Français et Développement International)

Soutien : Fondation RAJA-Danièle Marcovici

Fondation RAJA

Page publiée le 22 août 2020