Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Canada → Relations de genre et développement international, dérives et interprétations d’un projet de développement au Mali

Université Laval (1998)

Relations de genre et développement international, dérives et interprétations d’un projet de développement au Mali

Amstalden, Martine

Titre : Relations de genre et développement international, dérives et interprétations d’un projet de développement au Mali

Auteur : Amstalden, Martine

Université de soutenance : UNIVERSITÉ LAVAL (Canada)

Grade : Maître és arts (M.A.) 1998

Descriptif
La recherche dont ce memoire rend compte, porte sur I’un des projets de transferts de technologie appropriée mis sur pied à l’intention des femmes africaines vivant en milieu rural. Plus pr6cis6ment. ii est question de l’implantation de moulins dans un village bambara du Mali : Sanankoroba L’initiative de ce projet Bmane de façon conjointe de Passodation villageoise de d6veloppement de Sanankoroba et d’un groupe d’habitants et habitantes du village qu6bécois de Sainte-Elizabeth (region de Joliette). Ces deux localit6s entretiennent en effet des relations très étroites depuis plus dune dizaine d’années. relations qui se sont notamment traduites par la réalisation de nombreux projets de développement encadrés par l’association villageoise de d6veloppement de Sanankoroba : le benkadi. Une des sp6cificit6s de l’expérience de développement qui a vu le jour B Sanankoroba &ide précis6ment dans le fait qu’elle n’a pas W cr66e sous la tutelle d’un organisme professionnel (qu’il s’agisse d’une organisation gouvernementale ou non gouvernementale), mais sur la base dune collaboration entre un groupe de ressortissants et ressortissantes de Ste-Elizabeth et de Sanankoroba. Mis sur pied en 1990. le projet des moulins est gér6 de façon collective par un groupe de femmes de l’association villageoise de développement Son but est d’alléger la charge de travail des habitantes de Sanankoroba. Ce projet a été marque après ses deux premieres années d’existence, par une situation conflictuelle au cours de laquelle un groupe d’hommes de Sanankoroba. la gen6ration 52, s’est empare par force et par surprise des moulins et ce. au détriment des femmes qui en avaient la charge. C’est sur cet 6venement précis qui a ponctué l’histoire du projet des moulins que porte la présente recherche. II s’agit donc d’une étude de cas dont l’objet présente la spécificité d’être inscrit dans le passé puisque l’appropriation du projet des moulins par les hommes de la generation 52 s’est déroulée trois ans avant mon séjour sur le terrain a Sanankoroba. A la différence de la majeure partie des 6tudes dont il a été fait mention ci-dessus. l’objectif de cette recherche ne consiste pas à identifier et a évaluer les changements g6n6r6s par l’implantation des moulins sur les conditions de travail des femmes de Sanankoroba. mais à s’interroger sur la dynamique des rapports sociaux qui se sont institues au cours de l’appropriation inopinée des moulins par un groupe d’hommes du village. Du fait que cet événement particulier a mis en situation principalement les femmes qui etaient chargées de la gestion du projet des moulins et un groupe d’hommes du village, la question des relations de genre occupe une place de premier ordre dans cette recherche.

Présentation (Amicus)

Version intégrale

Page publiée le 30 mars 2010, mise à jour le 7 février 2018