Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2019 → Caractérisation de formations carbonatées de la région d’Elhammamet NE Algérien : approche hydrogéochimique, isotopique et geostructurale

Universite Chekh Laarbi Tebessi - Tebessa (2019)

Caractérisation de formations carbonatées de la région d’Elhammamet NE Algérien : approche hydrogéochimique, isotopique et geostructurale

Chelih, Fatha

Titre : Caractérisation de formations carbonatées de la région d’Elhammamet NE Algérien : approche hydrogéochimique, isotopique et geostructurale

Auteur : Chelih, Fatha

Université de soutenance : Universite Chekh Laarbi Tebessi - Tebessa,

Grade : Doctorat : Hydrogéologie et Environnement 2019

Résumé
Des approches morphostructurales, hydrogéologiques et hydrochimiques ont été appliquées à la plaine de Hammamet et à ses montagnes environnantes dans l’est de l’Algérie afin de caractériser le système d’eaux souterraines et son potentiel d’exploitation. Les monts Essen et Troubia forment les limites naturelles de la plaine de Hammamet. L’objectif de cette étude est d’utiliser des techniques de télédétection combinées à une analyse structurelle, à l’hydrogéologie et à l’hydrogéochimie afin d’identifier les zones de fracture potentielles des eaux souterraines dans les aquifères profonds fortement fracturés et karstifiés. Les zones délimitées des ressources en eaux souterraines potentielles sont vérifiées par des enquêtes hydrogéologiques détaillées sur le terrain. D’un point de vue hydrogéologique, ces deux montagnes constituent une unité limitée par des failles orientées ENE-WSW, NNW-SSE et NNE-SSW. Plus précisément, les fractures des deux dernières directions influencent la mentalisation des compartiments et le fonctionnement hydrogéologique de cette unité. Selon le degré de fracturation et / ou de karstification, deux types fondamentaux de comportement aquifère ont été distingués : l’aquifère fissuré (Essen Mountain et Troubia Mountain) et l’aquifère poreux (plaine d’El hammamet). L’étude des caractéristiques hydrochimiques des échantillons d’eaux souterraines montre que la majorité des échantillons sont principalement du type eau HCO3– et Ca2 +. La spéciation ionique et la dissolution / précipitation minérale ont été calculées à l’aide du logiciel PHREEQC. La composition chimique de l’eau est influencée par les processus de dissolution et / ou de précipitation au cours de l’interaction eau-roche et par les réactions d’échange cationique entre les eaux souterraines et les sédiments alluviaux. La teneur élevée en CO2 dans les échantillons d’eau suggère qu’ils circulent dans un système ouvert géochimique. L’analyse isotopique de certains échantillons d’eau souterraine montre une similitude avec les eaux météorologiques, qui reflète leur temps de séjour court et une faible évaporation de l’eau infiltrée.

Mots Clés  : plaine de Hammamet, hydrogéologie, isotopes Télédétection, Algérie.

Portail National de Signalement des Thèses (PNST)

Page publiée le 20 octobre 2020