Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Suisse → La contamination de l’eau de boisson dans le village de Bengou (Niger) : Analyse des conditions hydrogéologiques et sanitaires dans le contexte des problèmes de contamination fécale

Université de Lausanne, Suisse 2008

La contamination de l’eau de boisson dans le village de Bengou (Niger) : Analyse des conditions hydrogéologiques et sanitaires dans le contexte des problèmes de contamination fécale

Hinden, Carole

Titre : La contamination de l’eau de boisson dans le village de Bengou (Niger) : Analyse des conditions hydrogéologiques et sanitaires dans le contexte des problèmes de contamination fécale

Auteur : Hinden, Carole

Université de soutenance : Université de Lausanne, Suisse

Grade : Master 2008

Résumé
Des analyses de la qualité de l’eau ont montré que l’eau souterraine, utilisée comme eau de boisson dans le village de Bengou au Niger, est fortement contaminée par de la matière fécale. Le but de ce travail était d’analyser pourquoi et comment est-ce que l’eau se contamine tout au long de son trajet, c’est-à-dire depuis sa source jusqu’à un stade ultérieur au niveau domestique. Les analyses des conditions hydrogéologiques ont montré que la faible profondeur de la nappe souterraine ainsi que la structure grossière du sol se trouvant en dessus, représentent une prédisposition à la pollution. Ainsi, les polluants émis à la surface du sol ne peuvent pas être atténués par des processus d’autoépuration du sol et les polluants peuvent rapidement rejoindre la nappe. Trois sources de pollution ont pu être détectés pour la nappe alluviale à Bengou : tout d’abord, le type d’installations de latrines est inadéquat et favorise l’infiltration des polluants dans le sol. Ensuite, les aménagements des puits et le manque de protection de ces derniers fait que des polluants fécaux y trouvent un trajet direct vers la nappe par écoulement de l’eau à l’intérieur ou par contact avec des outils contaminés (puisette). Pour finir, de la matière fécale est délaissée partout sur la surface du sol (fumier, vidange des latrines, etc.) et peut pour sa part s’infiltrer et contaminer la nappe. L’eau est ensuite contaminée au niveau domestique. L’environnement dans lequel les différentes activités liées à l’usage de l’eau ont lieu est contaminé par des pathogènes fécaux. Ces derniers sont omniprésents parce que les deux premières barrières lors de la propagation des pathogènes ne sont pas efficaces : une élimination sécurisée des selles (selles déposées hors de la portée des insectes, pieds, etc.), ainsi qu’un lavage adéquat des mains après défécation (avec du savon). L’eau se contamine donc lors des activités de puisement, de transport et de stockage, notamment aussi par manque d’usage de récipients adéquats. Par conséquent, la population souffre de problèmes de santé non négligeables (nombre de cas de diarrhée très élevé).

Mots clés : Contamination de l’eau potable ; eau de boisson ; contamination fécale ; pollution ; assainissement ; installations sanitaires ; latrines ; pathogène fécal ; polluant ; diarrhée ; eau souterraine ; hydrogéologie ; hygiène ; Niger

Notice détaillée

Version intégrale : RERO

Page publiée le 31 mars 2010, mise à jour le 8 juillet 2018