Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2019 → Le massif de Zerhoun au Maroc : Histoire, Archéologie et Paysage Culturel

Université de Lyon (2019)

Le massif de Zerhoun au Maroc : Histoire, Archéologie et Paysage Culturel

Laoukili, Montaser

Titre : Le massif de Zerhoun au Maroc : Histoire, Archéologie et Paysage Culturel

The massif of Zerhoun in Morocco : History, Archaeology and Cultural Landscape

Auteur : Laoukili, Montaser

Etablissement de soutenance : Université de Lyon

Grade : Doctorat : Histoire : Lyon : 2019

Résumé
Ce travail prétend répondre à une problématique d’envergure historique et d’aménagement. Dans le massif de Zerhoun au Maroc, à des dates différentes, se sont installés des groupes sociaux aux origines ethniques variés. Sur le substrat autochtone attesté avant l’arrivée de l’Islam, de nouvelles vagues de berbères, d’arabes et d’andalous se sont succédé. Le site de Zerhoun jouait depuis l’antiquité un rôle leitmotiv dans l’histoire politique et sociale du Maroc antique, Volubilis était la capitale ou la plus grande cité de la Maurétanie Tingitane, et elle continuait à jouer son rôle après l’islamisation du pays. D’une histoire antédiluvienne, le massif du Zerhoun jouisse d’un patrimoine paysager, archéologique, urbain et architectural riche et varié caractérisant la transition entre les différents antagonismes qui ont marqué la prise du pouvoir au Maroc. Ce patrimoine est toutefois à la merci d’un processus de dégradation accéléré. Ce travail tente de proposer des approches de réhabilitation et de gestion du patrimoine architectural, urbain et paysager du Zerhoun qui s’inscrit dans une stratégie globale de développement intégré. L’étude des paysages culturels, en particulier ceux reconnus comme associatifs et évolutifs, nous incite à rechercher les possibilités d’une réhabilitation active. Ainsi, ce travail s’inscrit dans une approche transversale qui allie Histoire et Aménagement.

Présentation (SUDOC)

Page publiée le 28 octobre 2020