Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2018 → CONTRIBUTION A LA CONNAISSANCE ET A LA MISE A JOUR DES ODONATES DES COURS D’EAUX DE LA RÉGION D’EL-KALA : BIOECOLOGIE DES POPULATIONS BIOINDICATRICES DE POLLUTION CAS DE L’OUED BOUARROUG

Université Badji Moktar de Annaba (UBMA) 2018

CONTRIBUTION A LA CONNAISSANCE ET A LA MISE A JOUR DES ODONATES DES COURS D’EAUX DE LA RÉGION D’EL-KALA : BIOECOLOGIE DES POPULATIONS BIOINDICATRICES DE POLLUTION CAS DE L’OUED BOUARROUG

BOUZIANE Akila

Titre : CONTRIBUTION A LA CONNAISSANCE ET A LA MISE A JOUR DES ODONATES DES COURS D’EAUX DE LA RÉGION D’EL-KALA : BIOECOLOGIE DES POPULATIONS BIOINDICATRICES DE POLLUTION CAS DE L’OUED BOUARROUG

Auteur : BOUZIANE Akila

Université de soutenance : Université Badji Moktar de Annaba (UBMA)

Grade : DOCTORAT ES SCIENCES Spécialité : Biologie animale 2018

Résumé
La présente étude décrit les odonates enregistrés sur une longue période à l’oued Bouarroug, au sud du lac Mellah, dans la réserve nationale de Brabtia (nord-est de l’Algérie). Des visites hebdomadaires ont été effectuées à quatre stations de l’oued Bouarroug entre janvier 2015 et juin 2016. Un total de 19 espèces d’odonates appartenant à sept familles (Calopterygidae, Lestidae, Plactycnemidae, Coenagrionidae, Gomphidae, Aeshnidae, Libellulidae) ont été enregistrées. Parmi les 19 espèces, le statut autochtone a été confirmé pour 12 espèces. Deux espèces endémiques maghrébines, Platycnemis subdilatata et Gomphus lucasii (espèce « Data Deficient » dans la Liste rouge de l’UICN en Méditerranée) ont été enregistrées. Dans la dernière liste de contrôle de la faune des odonates de l’oued Bouarroug, 11 espèces ont été signalées, en 1993 et 1994. Huit espèces ont été récemment ajoutées (Lestes virens, Erythromma lindinii, Erythromma viridulum, Paragomphus geneii, Onychogomphus uncatus, Crocothemis erythraea, Trithemis arteriosa, Trithemis annulata) dont Paragomphus genei a été enregistré pour la première fois dans la réserve de Brabtia en 2014 et son statut autochtone est confirmé à l’oued Bouarroug à partir de juin 2015. La richesse en espèces le long de l’oued Bouarroug est positivement corrélée avec la densité de la végétation fluviale et le débit de l’eau modéré pendant toute l’année. En revanche, la richesse en espèces varie négativement avec la fragmentation de l’habitat et la destruction causée par l’urbanisation et la pollution. En conséquence à cette étude, nous ne proposons aucun changement de la classification « Liste rouge de l’UICN » des espèces recensées à l’oued Bouarroug. Cependant, la présence de certains taxons comme Calopteryx haemorrhoidalis et Paragomphus geneii à ouad Bouarroug, témoigne de la persistance d’un environnement naturel de grande qualité capable de supporter une importante diversité d’espèces aquatiques.

Mots clés  : Odonates, écologie, impacts environnementaux, oued Bouarroug, Nord-est algérien.

Version intégrale

Page publiée le 29 novembre 2020