Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Master → 2018 → Caractérisation biochimique et biologique de deux plantes spontanées les plus utilisées dans la région d’El-Oued

Université El Oued (2018)

Caractérisation biochimique et biologique de deux plantes spontanées les plus utilisées dans la région d’El-Oued

BEN AZZA, Maroua — GUEMOULA, Lamis

Titre : Caractérisation biochimique et biologique de deux plantes spontanées les plus utilisées dans la région d’El-Oued

Auteur : BEN AZZA, Maroua — GUEMOULA, Lamis

Université de soutenance : Université El Oued

Grade : Master 2018

Résumé
L’objectif de ce travail de l’étude est l’évaluation de l’étude biochimique et biologique (activité antioxydante et activité antibactérienne) de deux plantes étudiées : Cotula cinerea et Ephédra alata. Ces taxons subissent à une extraction par macération (méthanol/eau) pour obtenir des extrais bruts. Le rendement d’extraction de Cotula cinerea et Ephédra alata qui sont d’environ 22,82% et 24,79% respectivement. Le criblage phytochimique a mis en évidence la présence des polyphénols, flavonoïdes, tannins, alcaloïdes, terpénoïdes et sucres réducteurs à l’exception des saponines qui sont absente dans les extraits analysés. Concernant le dosage quantitatif des polyphénols, on remarque la quantité la plus élevée chez la plante de Cotula cinerea (67,489 μg EAG/mg MS), Suivi par la plante de Ephédra alata avec de teneur (55.03 μg EAG/mg MS). Par ailleurs, le dosage des flavonoïdes de la plante Cotula cinerea et Ephédra alata sont de l’ordre de 11,993 μg EQ/mg MS et 21,056 μg EQ/mg MS respectivement. Par contre, les teneurs de tanins condensés dans l’extrait Cotula cinerea (27,732 μg EAG / mg MS) est inférieur que ce de l’extrait de Ephédra alata (57,48 μg EAG /mg MS). Les résultats de l’activité antioxydante en utilisant le test DPPH montre que les deux extraits ayant un pouvoir antioxydant, présentant la valeur de IC50 la plus petite de l’extrait de Cotula cinerea (0.578 mg /ml) suivi par Ephédra alata (0,811 mg /ml). En parallèle, les résultats de l’activité antibactérienne montrent qu’il y a une sensibilité des extraits vis-à-vis les souches bactériennes utilisées, ainsi que la zone d’inhibition la plus élevée est remarquée chez l’extrait de Cotula cinerea vis-à-vis Escherichia coli (8,33mm), alors que l’Ephédra alata avec la zone d’inhibition vis-à-vis Salmonella enterica ssp.Arizonae (10,66mm).

Mots clés : Plantes médicinales, Cotula cinerea, Ephédra alata, composés phénoliques, activité antioxydante, activité antibactérienne.

Présentation

Version intégrale (6,37 Mb)

Page publiée le 8 décembre 2020