Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Master → 2015 → Contribution à l’évaluation de la valeur nutritionnelle de certaines halophytes, broutées par le dromadaire, natives des écosystèmes salins algériens

Université El Oued (2015)

Contribution à l’évaluation de la valeur nutritionnelle de certaines halophytes, broutées par le dromadaire, natives des écosystèmes salins algériens

ALIA Ouidad et BOUTERA Meriem

Titre : Contribution à l’évaluation de la valeur nutritionnelle de certaines halophytes, broutées par le dromadaire, natives des écosystèmes salins algériens

Auteur : ALIA Ouidad et BOUTERA Meriem

Université de soutenance : Université El Oued

Grade : Master Académique Filière : Sciences Biologiques Spécialité : Biochimie Appliquée 2015

Résumé
Cette étude avait pour objectif principal d’estimer la valeur nutritive de quelques plantes halophytes broutées par le dromadaire prélevées d’un parcoure salin d’un région aride d’Algérie (El-Oued), à travers deux aspects : la composition chimique et la fermentation in vitro par le microbiote ruminal du dromadaire. Les substrats retenus pour cette étude sont : l’Atriplex halimus L, Sueda mollis, et le Zygophyllum album, comparativement à un substrat standard qui est le foin de vesce-avoine. Les résultats de l’analyse chimique révèlent que tous les substrats renferment des teneurs élevées et peu différentes en MS, des teneurs élevées en MO et intermédiaire en MM par rapport à substrat de référence (P < 0,05). Les résultats obtenus suggèrent que la teneur en MAT est plus élevée chez les deux amaranthaceae : S. mollis, (162,5 g/kg MS) et l’A. halimus, (150,4 g/kg MS). Par contre, elles contiennent une très faible quantité en composés phénoliques. En outre le Z. album a teneur faible en MAT (70,4 g/kg MS) et une teneur intermédiaire en PP. Les résultats de la fermentation in-vitro par le microbiote ruminal du dromadaire révèlent que la production de gaz totale, engendrée par la dégradation anaérobie de ces substrats, à l’exception du Z. album, bien que supérieure (P < 0,05) à celle du foin de vesce-avoine. Le profil fermentaire de dégradation des substrats in vitro s’oriente vers une production accrue en dioxyde de carbone (CO2). Les résultats de la digestibilité de la MS et MO montre que les substrats étudiés sont digestibles.

Mots clés : halophytes, zone aride, dromadaire, valeur nutritive, composition chimique, microbiote ruminal, fermentescibilité in vitro, digestibilité.

Présentation

Version intégrale (2,26 Mb)

Page publiée le 27 décembre 2020