Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Master → 2017 → Etude des infiltrations des eaux par les berges et le fond des barrages réservoirs en régions arides : Cas du barrage fontaine des gazelles –Biskra -

Université El Oued (2017)

Etude des infiltrations des eaux par les berges et le fond des barrages réservoirs en régions arides : Cas du barrage fontaine des gazelles –Biskra -

Douis, Mohammed Tayeb - Bedjouti, Mohammed

Titre : Etude des infiltrations des eaux par les berges et le fond des barrages réservoirs en régions arides : Cas du barrage fontaine des gazelles –Biskra -

Auteur : Douis, Mohammed Tayeb - Bedjouti, Mohammed

Université de soutenance : Université El Oued

Grade : Master en Hydraulique 2017

Résumé
Certains barrages algériens sont confrontés au problème des fuites d’eau à travers les rives et les fondations. L’étude de ce phénomène s’avère prioritaire, car il peut mettre en danger la stabilité du barrage et réduire sa capacité utile. C’est le cas en particulier du barrage fontaine des gazelles, implanté en zone aride où la ressource hydrique se fait de plus en plus rare. Ce barrage, situé à environ kilomètres au Nord Est de la ville de Biskra, Il a été construit sur l’oued El-Hai. Le bassin versant de Oued EL-Hai, appartient au grand bassin du Chott Melrhir), ces eaux servent à irriguer la vaste plaine d’El-Outaya permettent ainsi la mise en valeur de millier d’hectare de terre agricole. Nous présentons dans ce travail un constat de la problématique des infiltrations des eaux du barrage fontaine des gazelles, ainsi que les résultats d’une étude piézométrique. Nous tenterons enfin de faire une analyse de la variation du débit de fuite en fonction de la cote de la retenue du barrage. Les résultats obtenus montrent que le problème des fuites d’eau est complexe et demande l’intervention de plusieurs disciplines et techniques. Toutefois, l’état du barrage fontaine des gazelles est inquiétant à cause de la variation intense des fuites.

Mots clés : infiltrations, des eaux par les berges, le fond des barrages, réservoirs, régions arides

Présentation

Version intégrale (7,85 Mb)

Page publiée le 18 décembre 2020