Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Nouvelles publications → 2020 → Consommation journalière des bouillons culinaires dans le district de Bamako, cas de Sébénikoro

Editions Universitaires Européennes (2020)

Consommation journalière des bouillons culinaires dans le district de Bamako, cas de Sébénikoro

Tidiane Diarra

Titre : Consommation journalière des bouillons culinaires dans le district de Bamako, cas de Sébénikoro

Auteur (s)  : Tidiane Diarra
Editeur  : Editions Universitaires Européennes
Date de parution : 22.09.2020
Pages : 80

Présentation
L’étude a concerné 616 ménages dont 592 soit 96,1% consomment les bouillons culinaires avec une consommation journalière de deux bouillons dans 42,7% des ménages. L’étude a constaté aussi que 24 ménages soit 3,9% ont arrêtés de consommer les bouillons pour des raisons d’ordre sanitaires.L’infertilité primaire était présente dans 53 ménages soit 9% et l’infertilité secondaire dans 30 ménages soit 5,1% des consommateurs. Certaines maladies métaboliques notamment le HTA, le diabète et l’ulcère gastrique sont présentent dans 474 ménages consommateurs soit 76,9%. Le glutamate monosodique, un exhausteur de gout, est présent dans les bouillons culinaires pour produire le gout umami ; cette substance a fait l’objet de plusieurs études controversées sur les animaux de laboratoire. D’autres études toxicologiques seraient nécessaires pour conclure l’innocuité des bouillons culinaires.

Annonce de l’ouvrage et achat (€ 39,90 en 2020)

Page publiée le 28 décembre 2020