Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2007 → Modèle de fonctionnement hydro-agricole d’un bassin versant : le bassin versant du Ziz à l’aval du barrage Hassan Addakhil, Oasis du Tafilalet (Maroc)

Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier (IAMM) 2007

Modèle de fonctionnement hydro-agricole d’un bassin versant : le bassin versant du Ziz à l’aval du barrage Hassan Addakhil, Oasis du Tafilalet (Maroc)

OUBRAHIM ABDERRAHIM

Titre : Modèle de fonctionnement hydro-agricole d’un bassin versant : le bassin versant du Ziz à l’aval du barrage Hassan Addakhil, Oasis du Tafilalet (Maroc).

Auteur : Oubrahim A.

Etablissement de soutenance : Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier - (IAMM-CIHEAM)

Grade : Master of Science (MS) 2007

Résumé
Le Tafilalet, au sud-est du Maroc, est une région subdésertique qui connaît une situation critique quant à l’accès aux différentes ressources en eau et à l’évolution de son agriculture oasienne. Plusieurs formes de mobilisation de l’eau agricole, qui est un facteur de production primordial et un enjeu majeur dans ce contexte, coexistent. Le barrage Hassan Addakhil permet d’irriguer la vallée encaissée du Ziz et la plaine élargie du Tafilalet tandis que de nombreux puits individuels pompent l’eau des nappes phréatiques. Il existe également beaucoup de galeries drainantes (Khettaras) qui constituent un patrimoine que l’on tend à préserver et de nombreuses sources pérennes telles que Meski ou Ain El Atti sont présentes. Le bassin de Ziz se caractérise par une gestion complexe due à la multiplicité des acteurs (population, ORMVAT- DRH et autorité locale) et à la diversité des cadres institutionnels. Le barrage Hassan Addakhil a modifié les règles d’affectation de la ressource : avant sa construction, l’eau coulait le long de l’Oued et était dérivée par des digues fusibles avec des règles de répartition des eaux pérennes et des crues. Après sa construction, un plan directeur est mis en place définissant les quantités pour chaque périmètre : X = Vallée de Ziz, Y = Périmètre de Recasement , Z = Plaine de Tafilalet. Mais une succession d’années de sécheresse a provoqué des mécontentements parmi les agriculteurs des périmètres situés tant en amont (Vallée du Ziz, Périmètre de Recasement) qu’en aval (Tafilalet) sur l’affectation de la ressource. L’ORMVAT a alors réalisé des efforts pour ajuster l’offre (transfert interbassins du Ghéris vers le Ziz ) afin d’aboutir à un équilibre entre l’amont et l’aval. Ce travail a pour objectif d’établir un diagnostic du fonctionnement hydro-agricole du bassin de Ziz : comment l’eau est-elle gérée ? Les agriculteurs s’adaptent-ils aux règles d’allocations, aux conditions climatiques et à l’offre en eau ? Afin d’assurer l’équilibre entre l’offre et la demande, il a été nécessaire d’établir une typologie des modes d’accès à la ressource en eau en tenant en compte des problème de salinité, du nombre de stations de pompage et aux autres possibilités d’accès à la ressource

Mots-clés : MAROC ; TAFILALET ; GESTION DES EAUX ; BASSIN VERSANT ; RESSOURCE EN EAU ; METHODE STATISTIQUE ; MODELE DE SIMULATION ; DONNEE STATISTIQUE

Présentation (CIHEAM-IAMM)

Page publiée le 18 août 2010, mise à jour le 21 novembre 2017