Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2009 → Rôles et contributions des institutions rurales dans la gestion durable des ressources naturelles et la construction des territoires ruraux : le cas de la région de Nafzaoua, Tunisie

Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier (IAMM) 2009

Rôles et contributions des institutions rurales dans la gestion durable des ressources naturelles et la construction des territoires ruraux : le cas de la région de Nafzaoua, Tunisie

SABARA HELMI

Titre : Rôles et contributions des institutions rurales dans la gestion durable des ressources naturelles et la construction des territoires ruraux : le cas de la région de Nafzaoua, Tunisie

Auteur : SABARA HELMI

Etablissement de soutenance : Cohabilitation Université Montpellier III, Montpellier SupAgro, CIHEAM-IAMM. 

Grade : Master 2 Recherche. Innovation et Développement des Territoires Ruraux [IDTR]. 2009

Résumé
L’objectif principal de cette étude est de mener une analyse stratégique de la filière céréales en Algérie à travers une étude de cas dans la région de Sétif. Il s’agit de repérer l’ensemble des acteurs intervenants dans la filière, d’appréhender les problèmes auxquels ils sont réellement confrontés et d’identifier leurs attentes et leurs besoins en matière de coopération internationale dans une perspective de développement de leurs activités et du renforcement de leurs capacités. C’est ce qui représente l’originalité de ce travail dans la mesure où il traite la problématique du développement de la céréaliculture en Algérie sous l’angle du rôle de l’ensemble des acteurs. A travers un double diagnostic (institutionnel et opérationnel), nous avons tenté d’apporter quelques éléments de réponse liés aux acteurs de la filière : comment renforcer leurs capacités ? Est-ce que cela nécessiterait la mise en réseau de leurs activités ? Dans quelle mesure cela serait-il possible ? Quel rôle peut jouer le partenariat Nord-Sud dans ce sens ? Quels sont, dans ce cas, les besoins en termes de coopération internationale des différents intervenants de la filière céréales en Algérie ?

Mots-clés : FILIERE ; CEREALE ; ACTEUR ; DIAGNOSTIC ; GOUVERNANCE ; DONNEE DE PRODUCTION ; DONNEE STATISTIQUE ; PARTENARIAT ; COOPERATION INTERNATIONALE ; CEREALICULTURE ; COMPORTEMENT DES AGRICULTEURS ; INSTITUTION ; ALGERIE ; SETIF ; DEVELOPPEMENT DES CAPACITES

Présentation (CIHEAM-IAMM)

Page publiée le 18 août 2010, mise à jour le 20 novembre 2017