Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2008 → Microfinance et ONG : bilan et analyse diagnostic du fonctionnement du dispositif de microcrédit à l’ONG algérienne Touiza en vue de la création d’une institution de microfinance

Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier (IAMM) 2008

Microfinance et ONG : bilan et analyse diagnostic du fonctionnement du dispositif de microcrédit à l’ONG algérienne Touiza en vue de la création d’une institution de microfinance

Boudedja Karima

Titre : Microfinance et ONG : bilan et analyse diagnostic du fonctionnement du dispositif de microcrédit à l’ONG algérienne Touiza en vue de la création d’une institution de microfinance

Auteur : Boudedja Karima

Etablissement de soutenance : Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier (IAMM)

Grade : Master of Science 2008

Résumé
L’association Touiza, seule association à pratiquer le micro-crédit pour les populations rurales défavorisées, dépend de bailleurs de fonds étrangers pour financer cette activité, ce qui pose le problème de la pérennité de son action. C’est pour cela qu’elle a élaboré un projet de création d’une institution de micro-finance qui devra assurer sa rentabilité financière tout en tenant compte de son rôle social. L’objectif du mémoire est de réaliser une analyse diagnostic, sur le plan institutionnel, du fonctionnement de l’activité microcrédit à la Touiza depuis dix ans ainsi qu’un diagnostic auprès des bénéficiaires pour apporter des éléments permettant d’améliorer les performances de l’association en vue de la création de l’institution de micro-finance. Le système bancaire est en pleine réforme en Algérie ce qui fait que la réglementation permet la création de coopératives d’épargne, opportunité que la Touiza souhaite saisir. Le diagnostic institutionnel a permis de constater que malgré les résultats obtenus (bénéficiaires touchés, formation du personnel, diversité des partenaires, etc...), les moyens financiers et humains actuels ne permettent pas la croissance de l’activité micro-crédit. L’enquête auprès des bénéficiaires a fait ressortir une typologie renseignant sur la nécessité de diversifier les services. De ce fait, les recommandations, synthétisées sous forme de cadre logique, ont été émises. Elles concernent la future institution qui devra assurer sa viabilité institutionnelle, financière, technique et sociale. Elle aura donc à garder les principes fondamentaux de la Touiza qui sont la solidarité et la confiance dans sa vision stratégique même si la rentabilité financière est indispensable.

Mots-clés : ALGERIE ; MICROFINANCEMENT ; ORGANISATION NON GOUVERNEMENTALE ; DIAGNOSTIC ; INSTITUTION ; PAUVRETE ; ZONE RURALE ; CAPITAL SOCIAL ; ECONOMIE SOCIALE ; DEFAVORISE ; POPULATION RURALE

Présentation (CIHEAM-IAMM)

Version intégrale

Page publiée le 18 août 2010, mise à jour le 12 novembre 2017