Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2005 → Innovations et transformations des sociétés pastorales au Maroc. Cas d’un finage du Moyen Atlas

Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier (IAMM) 2005

Innovations et transformations des sociétés pastorales au Maroc. Cas d’un finage du Moyen Atlas

Ifkar Rida

Titre : Innovations et transformations des sociétés pastorales au Maroc. Cas d’un finage du Moyen Atlas.

Auteur : Ifkar R.

Etablissement de soutenance : Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier - (IAMM-CIHEAM)

Grade : Master of Science (MS) 2005

Résumé
Depuis deux décennies, les sociétés pastorales sont marquées par un processus inéluctable de changements d’ordres économiques, sociaux et techniques, différenciés dans l’espace (diversité des écosystèmes exploités) et dans le temps (le moyen et le court termes). L’innovation constitue une pratique quotidienne de l’agriculteur et l’agro-pasteur marocain ne fait pas exception. Dans le finage étudié du Moyen Atlas, l’apparition de la dynamique agraire liée à l’arboriculture, marque le sens du développement amorcé dans ces zones rurales où le changement ne s’opère pas uniquement au sein de l’activité d’élevage et de son adaptation aux contraintes structurelles actuelles mais s’inscrit dans un nouveau registre qui confère à ces agro-pasteurs une capacité de valorisation des ressources disponibles par l’adoption de nouvelles activités plus rémunératrices. L’approche système agraire a permis de bien situer les innovations et les nouvelles dynamiques à travers l’analyse des différentes composantes : organisation sociale et structuration du milieu physique, organisation socioéconomique et technique. Cette approche a également permis de décrire les nouvelles interactions entre ces composantes et le nouveau fonctionnement du système agraire. La diversification des outils d’investigation, le recueil et l’interprétation des représentations des agro-pasteurs soulignent le processus d’apprentissage collectif, la socialisation de ces innovations et le rôle du réseau professionnel local identifié. La caractérisation de ce processus en révèle les particularités de diffusion dans le contexte socio-culturel spécifique et dans le cadre d’un héritage important en pratiques coutumières, mettant en valeur les propriétés des mécanismes d’échange d’information

Mots-clés : MAROC ; MOYEN ATLAS ; INNOVATION ; SOCIETE PASTORALE ; SYSTEME AGRAIRE ; SYSTEME DE PRODUCTION ; DIFFUSION DE L’INNOVATION

Présentation (CIHEAM-IAMM)

Page publiée le 18 août 2010, mise à jour le 22 novembre 2017