Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Madagascar → Evaluation en saison humide du rôle de Eulemur rufifrons (Bennett, 1833) dans la dissémination des graines de la forêt de Kirindy/CNFEREF, Région Menabe, Madagascar

Université d’Antananarivo (2020)

Evaluation en saison humide du rôle de Eulemur rufifrons (Bennett, 1833) dans la dissémination des graines de la forêt de Kirindy/CNFEREF, Région Menabe, Madagascar

NOUWAIR Hassani Ahamada

Titre : Evaluation en saison humide du rôle de Eulemur rufifrons (Bennett, 1833) dans la dissémination des graines de la forêt de Kirindy/CNFEREF, Région Menabe, Madagascar

Auteur : NOUWAIR Hassani Ahamada

Université de soutenance : Université d’Antananarivo

Grade : Master Parcours : Biologie de la Conservation Animale 2020

Résumé
La forêt de Kirindy située dans la partie Ouest de Madagascar a fait l’objet d’une étude sur la dissémination des graines par Eulemur rufifrons, espèce « quasi-vulnérable », effectuée en période pluvieuse pour compléter la recherche déjà réalisée en saison sèche. La collecte des matières fécales a été suivie des tests de germination des graines sur trois types d’expériences, en boite de pétri, sur le sol fertile et en pépinière. L’identification des espèces végétales consommées par l’animal a été le complément de la méthodologie. Les résultats montrent que E. rufifrons exploite un domaine vital de 65,3 ha lié à la répartition des espèces végétales dans l’espace et à la disponibilité des fruits. Le rôle du lémurien à front roux méridional est de débarrasser la graine de la pulpe. L’identification des graines au niveau de la fèces a révélé 21 espèces disséminées à une distance moyenne de 32,5±73,9 m par rapport au pied parental probable. Le temps de passage de ces graines dans le tube digestif est en moyenne de 21±19,9 minutes. Il existe une corrélation négative entre la taille des graines ingérées et la distance de dissémination d’une part et avec le temps de rétention dans le tractus digestif de l’autre part. Le taux de germination du semi est faible. Il est de 6,7% [graines témoins], de 0,6% [graines fécales lavées], et de 11% [graines fécales non lavées] en pépinière. Eulemur rufifrons est largement le plus grand consommateur des grandes essences fruitières, avec 48% de son régime alimentaire, et dissémine effacement les graines forestières. Une éventuelle perte du lémurien à front roux méridional peut mettre en péril le sort des plantes qu’il dissémine.

Mots clés : régime alimentaire, forêt de Kirindy, dissémination des graines, distance de dissémination, taux de germination, Eulemur rufifrons .

Version intégrale (2,3 Mb)

Page publiée le 31 mars 2021