Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 1991 → De l’économie pastorale à l’agriculture irriguée : transformations des systèmes productifs dans les hautes steppes tunisiennes (Sidi-Bouzid).

Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier (IAMM) 1991

De l’économie pastorale à l’agriculture irriguée : transformations des systèmes productifs dans les hautes steppes tunisiennes (Sidi-Bouzid).

Guesmi A.

Titre : De l’économie pastorale à l’agriculture irriguée : transformations des systèmes productifs dans les hautes steppes tunisiennes (Sidi-Bouzid).

From pastoral economics to irrigated agriculture : productive systems transformations in the Tunisian Upper Steppes (Sidi-Bouzid)

Auteur : Guesmi A.

Etablissement de soutenance : Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier (IAMM)

Grade : Master of Science 1991

Résumé
Cette étude tente d’analyser l’impact de l’irrigation sur la dynamique du système productif agricole dans les périmètres irrigués de Sidi-Bouzid et plus spécialement dans les périmètres privés de puits de surface. De tradition pastorale, cette région a connu depuis les dernières décennies une mutation profonde de ses structures de production. A l’économie pastorale s’est substituée une agriculture familiale associant polyculture et élevage et combinant cultures sèches et irriguées. L’introduction puis l’expansion de l’irrigation, basée sur l’exploitation par puisage des nappes phréatiques (en particulier), fut sans doute l’aspect le plus marquant de cette mutation. En dépit des transformations incontestables induites par l’irrigation et malgré l’effet positif des milliers de puits, creusés à travers toute la région, de création de multitudes exploitations familiales semi-intensives et leur contribution à la restructuration de l’ancienne société tribale et pastorale, ce nouveau secteur connait actuellement des difficultés extrêmement graves. Le risque majeur se situe au niveau de l’épuisement de la nappe exploitée de façon anarchique et du coût croissant du pompage. Ce qui pourrait induire un déséquilibre du système techno-économique de production et accentuer davantage les facteurs de risques agricoles. C’est ainsi qu’une gestion plus rationnelle des rares ressources hydrauliques se révèle nécessaire pour la survie d’une activité agricole stable et intensive dans cette région aride.

Mots Clés : IRRIGATION ; SYSTEME AGROPASTORAL ; EXPLOITATION AGRICOLE FAMILIALE ; STEPPE ; PERIMETRE IRRIGUE ; PUITS ; SOCIETE PASTORALE ; SECTEUR PUBLIC ; SECTEUR PRIVE ; CHANGEMENT SOCIAL ; INNOVATION ; TUNISIE ; SIDI BOUZID.

Présentation (Catalogue MeditAgri)

Page publiée le 19 août 2010, mise à jour le 29 novembre 2017