Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2000 → Interaction agriculture-élevage, évaluation de l’impact ; des politiques d’usage des ressources communes sur le revenu des exploitants et le surplus d’un village du Burkina-Faso

Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier (IAMM) 2000

Interaction agriculture-élevage, évaluation de l’impact ; des politiques d’usage des ressources communes sur le revenu des exploitants et le surplus d’un village du Burkina-Faso

Lalba Alexandre

Titre : Interaction agriculture-élevage, évaluation de l’impact ; des politiques d’usage des ressources communes sur le revenu des exploitants et le surplus d’un village du Burkina-Faso

Auteur : Lalba Alexandre.

Etablissement de soutenance : Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier - (IAMM-CIHEAM)

Grade : Master of Science (MS) 2000

Résumé
De plus en plus les questions relatives à l’intensification des systèmes de production agricole, à la gestion rationnelle et soutenable des ressources naturelles sont prises en considération dans les préoccupations du développement agricole et du développement économique dans les pays de l’Afrique subsaharienne, où l’on assiste à une dégradation du potentiel de fertilité et des parcours naturels sous l’impact de fortes pressions agricoles et animales dans des conditions climatiques de plus en plus rigoureuses. Un atout majeur des systèmes de production en situation pareille serait l’intégration des activités d’agriculture et d’élevage de sorte que chaque activité puisse profiter de l’autre et réduire les externalités négatives sur l’environnement. Dans cette étude nous avons évaluer les systèmes de production mixtes agriculture-élevage d’un village du Sud-Ouest du Burkina Faso, basé sur une typologie des exploitations agricoles. Les différents systèmes de production ont ensuite été analysés dans un modèle économique de programmation linéaire, agrégé au niveau du village, afin de mesurer l’impact économique et environnemental de politiques d’accès et d’usage des ressources communes. Les résultats obtenus montrent que le progrès technique en matière d’intensification des systèmes de production sera freiné par un certain nombre de contraintes dont la principale est la disponibilité de la main d’oeuvre agricole, étant donné l’existence d’un marché de main d’oeuvre non agricole plus attractif. Des politiques d’usage des ressources naturelles peuvent cependant être négociées entre les différents utilisateurs, de façon à dégager des surplus économiques qui pourront être investis dans l’amélioration de l’utilité fonctionnelle des ressources naturelles.

Mots-clés : SYSTEME DE PRODUCTION ; SYSTEME AGROPASTORAL ; DURABILITE ; REVENU DE L’EXPLOITATION ; METHODE D’ELEVAGE ; GESTION DES RESSOURCES ; RESSOURCE NATURELLE ; GESTION DE L’EXPLOITATION AGRICOLE ; MODELE ; EFFET EXTERNE ; EXPLOITATION AGRICOLE ; CLASSIFICATION ; PARCOURS ; FERTILITE DU SOL ; INTENSIFICATION ; BURKINA FASO.

Présentation (CIHEAM-IAMM)

Page publiée le 19 août 2010, mise à jour le 4 décembre 2017