Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2002 → Modèle de simulation régional agricole et aide à la décision pour une gestion stratégique de la demande en eau : cas de la plaine de Kairouan en Tunisie

Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier (IAMM) 2002

Modèle de simulation régional agricole et aide à la décision pour une gestion stratégique de la demande en eau : cas de la plaine de Kairouan en Tunisie

Kadi Atallah

Titre : Modèle de simulation régional agricole et aide à la décision pour une gestion stratégique de la demande en eau : cas de la plaine de Kairouan en Tunisie.

Auteur : Kadi Atallah

Etablissement de soutenance : Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier - (IAMM-CIHEAM)

Grade : Master of Science (MS) 2002

Résumé
Ce travail a pour objectif d’identifier les stratégies d’une gestion intégrée de la ressource hydrique par l’évaluation de la demande en eau et l’observation des choix stratégiques possibles pour sauvegarder une nappe dont la surexploitation ne cesse de diminuer le niveau et d’influer négativement sur le développement de la région et du pays. Le présent travail, basé sur le cas de la plaine de Kairouan, vise à élaborer un modèle de gestion de la demande en eau. Pour cela, nous avons, d’une part, réalisé la typologie des exploitations agricoles et d’autre part, utilisé un simulateur régional d’aide à la décision "Olympe" pour la gestion de la demande. Trois grands scénarios sont maintenus dans notre cas d’étude. Le premier concerne la généralisation à l’ensemble des irriguants du système du goutte à goutte dont les résultats sont significatifs et encourageants tant sur le pIan des revenus agricoles que sur celui des économies d’eau. Le second scénario concerne l’abaissement du prix des céréales et des cultures maraîchères. Enfin, le troisième scénario est une combinaison des deux premiers. Les exploitants ont la possibilité, soit de substituer aux céréales des cultures plus rentables telles que les cultures maraîchères, soit d’augmenter les surfaces céréalières. La substitution des céréales par le maraîchage reste néanmoins la meilleure solution car elle consomme moins d’intrants pour les mêmes quantités d’eau. Après la comparaison de nos résultats avec ceux de Sarah Feuillète générés par le modèle SINUSE (modèle multi-agents), nous déduisons qu’il n’existe pas de grande différence entre les deux. La combinaison de deux choix, celui du goutte à goutte et celui du système de quota, nous semble efficace pour maintenir la nappe à un niveau acceptable

Mots-clés : GESTION DES EAUX ; EAU D’IRRIGATION ; MODELE DE SIMULATION ; AIDE A LA DECISION ; DEMANDE ; CONSERVATION DE L’EAU ; CLASSIFICATION ; EXPLOITATION AGRICOLE ; SCENARIO ; IMPLICATION ECONOMIQUE ; RESSOURCE EN EAU ; IRRIGATION GOUTTE A GOUTTE ; ANALYSE FACTORIELLE ; REVENU AGRICOLE ; TUNISIE ; KAIROUAN

Présentation (CIHEAM-IAMM)

Page publiée le 19 août 2010, mise à jour le 5 décembre 2017