Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Tunisie → Thèse soutenue → 2020 → Evaluation d’une descendance issue des croisements dirigés sur l’olivier et sélection de nouveaux écotypes

Institut National Agronomique de Tunis (INAT) – Université de Carthage (2020)

Evaluation d’une descendance issue des croisements dirigés sur l’olivier et sélection de nouveaux écotypes

DRIDI JIHENE

Titre : Evaluation d’une descendance issue des croisements dirigés sur l’olivier et sélection de nouveaux écotypes

Auteur : DRIDI JIHENE

Etablissement de soutenance : Institut National Agronomique de Tunis (INAT) – Université de Carthage

Grade : Doctorat en Sciences Agronomiques 2020

Résumé partiel
L’amélioration génétique de l’olivier (Olea europaea, L.) en Tunisie a été envisagée par le recours aux croisements dirigés qui ont porté sur deux variétés autochtones (‘Meski’ et ‘Chétoui’), très répandues en Tunisie, en vue d’améliorer leur productivité et sélectionner des individus plus performants. L’évaluation des performances de la descendance localisée dans le verger de comportement à Nabeul (Oued Souhil) a abouti à la présélection de 13 hybrides, issus de différents croisements, qui requièrent une caractérisation phénotypique, biochimique et moléculaire capable d’identifier ces hybrides. C’est dans ce cadre que s’inscrit notre travail de recherche qui consiste dans une première étape à caractériser les hybrides présélectionnés de Nabeul et ceci par rapport à leurs géniteurs. Dans une deuxième étape, le travail a porté sur l’évaluation de l’adaptation de trois hybrides sélectionnés pour leurs bonnes performances pomologique et technologique dans différents sites. Vingt huit descripteurs morphologiques quantitatifs et qualitatifs relatifs à la feuille (4), au fruit (12) et à l’endocarpe (12) ont été employés pour étudier la variabilité phénotypique entre les hybrides et leurs parents. L’identification moléculaire de la collection variétale et des hybrides s’est basée sur six marqueurs SSR. La caractérisation pomologique et biochimique relative aux critères de qualité d’huile, à la composition en acides gras et en composés mineurs (polyphénols, carotènes et chlorophylles) a été établie pour classer les hybrides en comparaison à leurs géniteurs. L’évaluation du comportement de trois hybrides élites dans trois vergers (El Fejja, Mornag et Takelsa) a concerné l’étude des performances agronomiques, pomologiques et technologiques.

Mots Clés  : Amélioration génétique, Olea europaea, hybrides, géniteurs, variabilité phénotypique, SSR, caractérisation pomologique et biochimique.

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 27 mars 2021