Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Tunisie → Thèse soutenue → 2020 → Etude du comportement et de la distribution de quelques métaux lourds dans les sols agricoles du site minier de Jebel Trozza (la région de Kairouan)

Ecole Nationale d’Ingénieurs de Sfax (2020)

Etude du comportement et de la distribution de quelques métaux lourds dans les sols agricoles du site minier de Jebel Trozza (la région de Kairouan)

ELMAYEL Intissar

Titre : Etude du comportement et de la distribution de quelques métaux lourds dans les sols agricoles du site minier de Jebel Trozza (la région de Kairouan)

Auteur : ELMAYEL Intissar

Etablissement de soutenance : Ecole Nationale d’Ingénieurs de Sfax

Grade : Doctorat Géologie 2020

Résumé
La mine abandonnée de Jebal Trozza, située au centre de la Tunisie, pourrait poser un problème majeur en raison des concentrations potentiellement élevées en éléments potentiellement toxiques (EPT) présents dans ses rejets. L’objectif général de ce travail de thèse était d’évaluer les effets de l’activité minière de Jebal Trozza, sur la qualité physicochimique des sols, sur la base des analyses géochimiques, et sur la qualité biologique, par la quantification de l’activité enzymatique, en tant qu’indicateur de l’activité bactérienne dans ces sols. Les résidus miniers sont caractérisés par des teneurs élevés en Pb, Zn et Cd. Les sols adjacents étaient également fortement contaminés par ces éléments, avec des concentrations moyennes en Pb, Zn et Cd dépassant les valeurs guides ainsi que le fond géochimique. L’étude de la distribution spatiale des EPT montre que les sols les plus contaminés sont situés près de la source de contamination. Ce fait confirme que les rejets miniers constituent la principale source locale de Zn, de Pb et de Cd. Le calcul de facteur d’enrichissement nous a permet de classer les sols de la région d’étude comme très fortement pollués par le cadmium et extrêmement pollués par le zinc et le plomb. L’activité enzymatique (DHA) met en évidence une activité nulle dans les rejets miniers et une très faible activité dans les sols contaminés par les EPT. L’analyse statistique réalisée distingue clairement trois groupes d’échantillons, liés à l’influence de l’exploitation minière sur les teneurs en EPT dans les sols et les sédiments et sur la qualité biologique des sols. Pour les plantes, les résultats montrent que, bien que les espèces étudiées ne soient pas accumulatrices mais la présence de rejets miniers abandonnés pose toujours un risque important pour l’environnement.

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 30 mars 2021