Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Tunisie → Thèse soutenue → 2020 → Etude de la digestion anaérobie des boues de STEP désintégrées par un procédé d’oxydation avancée

Ecole Nationale d’Ingénieurs de Sfax (2020)

Etude de la digestion anaérobie des boues de STEP désintégrées par un procédé d’oxydation avancée

Feki Emna

Titre : Etude de la digestion anaérobie des boues de STEP désintégrées par un procédé d’oxydation avancée

Auteur : Feki Emna

Etablissement de soutenance : Ecole Nationale d’Ingénieurs de Sfax

Grade : Doctorat 2020

Descriptif
Ce travail est présenté en deux grands chapitres : • Le premier chapitre a pour objectif de poser la problématique du traitement et d’hydrolyse des boues activées. Pour ce faire, une étude comparative de différentes techniques de lyse cellulaire. Devant le grand nombre de techniques envisageables, 4 traitements différents ont été retenus : la méthode thermo-alcaline, l’oxydation par H2O2, l’électrolyse et l’électro-Fenton. Pour chaque technique, une optimisation des conditions opératoires sera étudiée. La performance des prétraitements sera évaluée en terme de solubilisation de la matière organique. Aussi, Une étude de la digestion anaérobie en batch (Test de Potentiel Méthanogène) et en réacteur. L’étude de la biodégradabilité anaérobie des boues prétraitées par électro-Fenton sera comparée avec celle réalisée par les boues hydrolysées par la méthode thermo-alcaline dans un réacteur de type CSTR. Aussi, une autre étude de digestion anaérobie a été réalisée par des boues prétraitées par électro-Fenton dans un réacteur de type UASB. L’étude de la digestion anaérobie en réacteur permettra de confirmer les résultats en batch et d’estimer la faisabilité du traitement. • Le second chapitre est consacré à étudier la dégradation de certaines substances cytotoxiques provenant des eaux usées des hôpitaux constituant une grande menace pour la santé et la sécurité humaine et aquatique. Les composés pharmaceutiques actifs (humaines et vétérinaires) sont des polluants émergents qui ont reçu beaucoup d’attention dans la dernière décennie, non seulement en raison de la persistance et la toxicité potentielle de ces substances et de leurs métabolites actifs, mais aussi en raison de leur accumulation à la suite de l’introduction continue d’effluents dans des plans d’eau par les usines de traitement des eaux usées (STEP). La dégradation de ces effluents s’effectue par des procédés d’oxydation avancée. Pour chaque procédé, une optimisation des conditions opératoires sera étudiée pour permettre le maximum de dégradation de la matière organique contenue dans l’effluent et de diminuer sa toxicité.

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 30 mars 2021