Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2001 → La gestion du patrimoine et de la biodiversité confrontée aux intérêts des populations locales : l’exemple du parc national de l’Ahaggar (Tamanrrasset, Algérie)

Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier (IAMM) 2001

La gestion du patrimoine et de la biodiversité confrontée aux intérêts des populations locales : l’exemple du parc national de l’Ahaggar (Tamanrrasset, Algérie)

Chenane Ammar

Titre : La gestion du patrimoine et de la biodiversité confrontée aux intérêts des populations locales : l’exemple du parc national de l’Ahaggar (Tamanrrasset, Algérie).

Auteur : Chenane Ammar.

Etablissement de soutenance : Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier (IAMM)

Grade : Master of Science (MS) 2001

Résumé
A tous les niveaux de décision, les questions environnementales deviennent de plus en plus préoccupantes. De nombreuses menaces, largement attribuées aux pressions exercées par l’homme à travers ses activités, pèsent sur les paysages, les écosystèmes, les espèces et le patrimoine en général. Des solutions sont recherchées à tous les niveaux de décision pour y remédier. Différentes mesures voient le jour, parmi lesquelles figurent les aires protégées. Or, ces mises en protection de territoires, décidées par des autorités politico-administratives, sont souvent vues par les populations locales comme des contraintes de plus dans leurs activités. Alors de nouvelles orientations prennent forme, allant de la protection de la nature à la gestion de l’environnement. Cette nouvelle réalité complexe où existent plusieurs enjeux, fait des parcs des outils et des terrains d’expérimentation privilégiés du concept de développement durable. C’est dans ce contexte que s’inscrit cette étude menée sur le parc national de l’Ahaggar (Tamanrasset, Algérie) dans laquelle est discutée l’alternative qui prend en compte les intérêts de la population vivant dans le territoire mis sous protection. La "durabilité" en tant que notion qui réalise la convergence entre les trois sphères de l’environnement (économique, sociale et écologique), appliquée à l’état de l’environnement du parc de l’Ahaggar a eu pour conséquence d’esquisser un plan de gestion durable dont la faisabilité (qui renvoie à la pertinence du parc) est conditionnée par le type de zonage, la légitimité et les champs de compétences de ce parc et enfin, la forme de gouvernance à instituer

Mots Clés : PARC NATIONAL ; PATRIMOINE NATUREL ; BIODIVERSITE ; DEVELOPPEMENT DURABLE ; PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT ; GESTION PARTICIPATIVE ; CONCEPT ; SYSTEME DE PRODUCTION ; TOURISME ; IMPACT SUR L’ENVIRONNEMENT ; ALGERIE ; SUD.

Présentation (Catalogue MeditAgri)

Page publiée le 19 août 2010, mise à jour le 5 décembre 2017