Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 1993 → Evolution historique et comparative de la consommation alimentaire dans les pays du Maghreb central : Algérie - Maroc - Tunisie.

Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier (IAMM) 1993

Evolution historique et comparative de la consommation alimentaire dans les pays du Maghreb central : Algérie - Maroc - Tunisie.

Hacherouf A.

Titre : Evolution historique et comparative de la consommation alimentaire dans les pays du Maghreb central : Algérie - Maroc - Tunisie.

Auteur : Hacherouf A.

Etablissement de soutenance : Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier (IAMM)

Grade : Master of Science 1993

Résumé
Cette recherche porte sur l’analyse de l’évolution historique et comparative de la consommation alimentaire dans les pays du Maghreb central : Algérie, Maroc, Tunisie et examine cette dynamique en relation avec les grands changements politiques et socio-économiques enregistrés dans cette zone. Elle montre que les modèles de consommation essentiellement traditionnels des trois pays ont eu une évolution très lente et quasi comparable jusqu’à la veille de la colonisation. Celle-ci a engendré une importante mutation des systèmes productifs et par conséquent des modèles de consommation, amorçant un nouveau rythme dans leur évolution et laissant prévoir un certain rapprochement avec le modèle de consommation européen. Mais cette aspiration a été bloquée par l’insuffisance du pouvoir d’achat liée à la paupérisation de la majorité des populations maghrébines. Toutefois, c’est après les indépendances que des changements alimentaires très profonds et différenciés se sont produits. En effet, les politiques économiques et sociales mises en oeuvre, variées selon les pays et les périodes, ont induit une évolution différenciée, des niveaux de consommation et de leurs rythmes d’évolution. Ces évolutions posent, bien qu’à des degrés divers dans les trois pays, le même problème fondamental de déficit de la production nationale. Si ces modèles sont encore globalement de type céréalier, l’analyse détaillée montre que les substitutions de produits dits riches aux produits traditionnels s’opèrent à des rythmes très différents selon les strates de population. Aussi l’hypothèse d’occidentalisation des modèles de consommation maghrébins ne correspond-t-elle qu’à une infime partie de la population pour laquelle cette tendance est d’ailleurs très partielle puisque les systèmes agroalimentaires de ces pays rendent pratiquement impossible cette occidentalisation complète et totale. Il semble d’ailleurs légitime d’avancer que cette réalité va se poursuivre longtemps encore compte tenu des contraintes économiques, exacerbées par l’accroissement démographique

Mots Clés : ALIMENTATION HUMAINE ; CONSOMMATION ALIMENTAIRE ; MODELE ; HISTOIRE ; SITUATION ECONOMIQUE ; NUTRITION HUMAINE ; CHANGEMENT SOCIAL ; INDEPENDANCE ; VALEUR ENERGETIQUE ; PROTEINE ; COMPORTEMENT ALIMENTAIRE ; CEREALE ; URBANISATION ; ALGERIE ; MAROC ; TUNISIE ; AFRIQUE DU NORD.

Présentation (CIHEAM-IAMM)

Version intégrale

Page publiée le 19 août 2010, mise à jour le 12 novembre 2017