Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Canada → Diagnostic et analyse des stratégies d’intervention des organisations humanitaires dans les zones à risque terroristes : cas des régions du Sahel, de l’Est, du Centre-Nord et de la Boucle du Mouhoun au Burkina Faso

Université Laval (2021)

Diagnostic et analyse des stratégies d’intervention des organisations humanitaires dans les zones à risque terroristes : cas des régions du Sahel, de l’Est, du Centre-Nord et de la Boucle du Mouhoun au Burkina Faso

Bakyono, Fidèle

Titre : Diagnostic et analyse des stratégies d’intervention des organisations humanitaires dans les zones à risque terroristes : cas des régions du Sahel, de l’Est, du Centre-Nord et de la Boucle du Mouhoun au Burkina Faso

Auteur : Bakyono, Fidèle

Université de soutenance : Université Laval

Grade : Maître ès sciences (M. Sc.) 2021

Résumé
Depuis 2016, le Burkina Faso fait face à des conflits terroristes qui ont occasionné plusieurs victimes au sein des populations civiles et des forces armées républicaines. Cette crise qui sévit particulièrement dans les régions du Nord, du Sahel, du Centre-Nord, de l’Est et de la Boucle du Mouhoun a engendré une catastrophe humanitaire sans précédent. Environ un million de personnes se sont déplacées pour fuir les exactions commises par les groupes armés et les populations restées sur place manquent de tout et vivent dans une insécurité alimentaire sévère. Dans ce contexte, plusieurs organisations humanitaires s’organisent pour soutenir aussi bien les populations déplacées dans les camps de réfugiés que celles restées sur place. Cette étude menée auprès de dix-huit organisations a eu pour objectif d’identifier et analyser les différentes stratégies d’intervention des organisations en faveur des populations restées sur place, dans le domaine de la sécurité alimentaire. Les résultats des entrevues identifient principalement trois approches stratégiques : l’approche basée sur l’acceptation des populations bénéficiaires en développant des actions de renforcement des liens de confiance, l’approche de protection du personnel des organisations en développant les stratégies de gestion des programmes à distance à travers le système mobile money et l’approche dissuasive par l’utilisation d’escortes militaires pour la sécurisation des opérations à risques. Dans ce conflit non international, dans le sens où il n’oppose pas des groupes en conflit au sein du pays, ni international dans le sens où il n’oppose pas deux pays, mais met en jeux plusieurs groupes armés désorganisés, les organisations sont confrontées à de nombreux dilemmes : faut-il faire appel à des escortes militaires ? Comment respecter les principes humanitaires ? Quelle visibilité donner aux organisations ? À ces dilemmes s’ajoutent des contraintes liées à la psychose des populations et les flux de déplacement qui impactent négativement les résultats des projets et l’arrêt de plusieurs programmes de développement

Présentation

Version intégrale (2 Mb)

Page publiée le 11 avril 2021