Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Canada → Environmental variability, wealth inequality, and empire : Agent-based simulation of nomadic pastoral complexity (Inner Asia)

McGill University (2019)

Environmental variability, wealth inequality, and empire : Agent-based simulation of nomadic pastoral complexity (Inner Asia)

Shultz, Daniel

Titre : Environmental variability, wealth inequality, and empire : Agent-based simulation of nomadic pastoral complexity (Inner Asia)

Auteur : Shultz, Daniel

Université de soutenance : McGill University

Grade : Doctor of Philosophy 2019

Résumé
Cette thèse utilise la simulation par ordinateur pour examiner les processus généraux qui génèrent des modes d’organisation sociale parmi les populations pastorales nomades en Asie intérieure. Les processus liés à la formation d’États et d’empires nomades, tels que ceux des Mongols (1206 – 1368 ap. J.-C.) et des Xiongnu (209 av. J.-C. – 48 ap. J.-C.), présentent un intérêt particulier. Trois sujets principaux y sont abordés : le premier est le développement de l’inégalité des richesses et des réseaux sociaux hiérarchiques parmi les populations pastorales nomades en fonction de la variabilité environnementale. Deuxièmement, l’effet des grands centres urbains sur la dynamique des réseaux d’élevage et l’inégalité des richesses. Troisièmement, une exploration des facteurs de production pastorale nomade et comment ceux-ci génèrent des caractéristiques spatiales dans l’organisation sociale. Les résultats sont triples : premièrement, les inégalités se développent rapidement dans des conditions environnementales hétérogènes, en raison des effets différentiels des catastrophes naturelles. Cette inégalité peut facilement conduire à des réseaux hiérarchiques entre éleveurs pastoraux en tant que réponse adaptative. La taille et la résilience de ces réseaux hiérarchiques augmentent dans des conditions environnementales plus favorables, caractérisées par une augmentation de la biomasse. Ainsi, les grandes sociétés hiérarchiques complexes telles que les États et les empires sont plus susceptibles de se former dans des périodes ou des régions présentant une biomasse accrue. Deuxièmement, l’assistance en cas de catastrophe aux éleveurs pastoraux via les centres urbains accroît la taille et la résilience des réseaux hiérarchisés d’élevage pendant les périodes de déclin environmental. Troisièmement, la nature extensive de la production pastorale nomade exerce des exigences uniques, générant des caractéristiques significatives de l’organisation sociale. Bien que de nombreuses caractéristiques présentent une gamme importante de variations au fil du temps, les exigences de la production pastorale conduisent généralement à des continuités spatiales frappantes dans l’organisation sociale pastorale nomade de l’Asie intérieure. Les résultats de cette thèse contribuent à un corpus croissant de connaissances mettant l’accent sur la capacité interne à développer une organisation sociale complexe parmi les populations pastorales nomades

Présentation

Version intégrale (04 Mb)

Page publiée le 13 avril 2021