Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Canada → La vidéo comme outil de transfert de connaissances en santé publique au Burkina Faso : comparaison de trois genres narratifs

Université de Montréal (2018)

La vidéo comme outil de transfert de connaissances en santé publique au Burkina Faso : comparaison de trois genres narratifs

Hébert, Catherine

Titre : La vidéo comme outil de transfert de connaissances en santé publique au Burkina Faso : comparaison de trois genres narratifs

Auteur : Hébert, Catherine

Université de soutenance : Université de Montréal

Grade : Maître ès sciences (M. Sc.) en psychologie 2018

Résumé
En Afrique, un continent où le paludisme est prévalent, la fièvre constitue le premier motif de consultation médicale. Des études sur l’utilisation des tests de diagnostic rapide du paludisme au Burkina Faso ont toutefois révélé qu’une proportion croissante de maladies fébriles aiguës ne sont pas liées au paludisme (Bottger et al., 2017). Dans certains cas, il pourrait s’agir de la dengue, puisqu’une épidémie de cette maladie a été déclarée au Burkina Faso en 2013, suivie d’une nouvelle flambée en 2016. Or, la formation des agents de santé burkinabè quant au traitement de la dengue est déficiente (Munoz, Ridde, Yaro, et Bottger, 2015). Cela représente un problème de santé publique quand on sait que la détection précoce et l’accès à des soins médicaux adaptés permettent de ramener les taux de mortalité en dessous de 1 %. La vidéo pourrait contribuer à pallier ce manque de formation puisqu’elle constitue un outil de transfert de connaissances efficace (Armstrong, Idriss, et Kim, 2011 ; Fiorella et Mayer, 2018 ; Yeung, Justice, et Pasic, 2009). Son utilisation a toutefois été peu étudiée en fonction de son genre narratif. La présente étude vise donc à évaluer l’efficacité relative de trois vidéos qui empruntent autant de genres narratifs distincts (1-reportage, 2-théâtre, 3- animation) pour améliorer les connaissances des prestataires de soins de santé burkinabè. Elle a aussi pour objectif d’identifier les éléments narratifs qui bonifient la vidéo comme outil de transfert de connaissances. Les vidéos ont été testées auprès d’étudiants en soins infirmiers à Ouagadougou (n = 482) à l’aide d’un test de connaissances. Trois groupes de discussion ont été formés avec des étudiants (N = 46) et des entretiens individuels ont été menés avec des professionnels de la santé (n = 10).

Présentation (Papyrus)

Version intégrale ( 11,1 Mb)

Page publiée le 10 mai 2021