Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Canada → Design and adaptation in contested urban spaces : the case of the Toi Market as a multi-level settlement in Nairobi, Kenya

Université de Montréal (2019)

Design and adaptation in contested urban spaces : the case of the Toi Market as a multi-level settlement in Nairobi, Kenya

Cardosi, Georgia

Titre : Design and adaptation in contested urban spaces : the case of the Toi Market as a multi-level settlement in Nairobi, Kenya

Auteur : Cardosi, Georgia

Université de soutenance : Université de Montréal

Grade : Philosophiae Doctor (Ph.D.) en aménagement 2019

Résumé partiel
Nairobi compte près de 200 bidonvilles où vit 70% de sa population. La plupart des habitants manquent de sécurité foncière et subissent des menaces constantes d’expulsion forcée. Pourtant, nous en savons encore très peu sur la façon dont ces établissements se forment, se développent et se consolident dans des espaces urbains contestés et comment leurs habitants s’adaptent aux conditions d’incertitude. Une partie de la raison réside dans l’écart entre les théories de design et d’adaptation. Alors que la théorie du design se concentre principalement sur les processus cognitifs des professionnels (en négligeant les mécanismes d’adaptation adoptés par les habitants des bidonvilles), les transformations spatiales dans les taudis sont souvent abordées par la théorie de la résilience qui, de son côté, ne tient pas compte des processus de design. Quel est le rôle du design dans les processus d’adaptation liés à des espaces urbains contestés ? Je réponds à cette question en explorant les relations entre le design et les capacités d’adaptation dans le Toi Market, le deuxième plus grand marché informel de Nairobi. J’étudie les régimes fonciers du marché et les pratiques de design des commerçants au moyen d’une étude de cas combinant des enquêtes longitudinales et transversales. Le parcours de recherche est abductif. Le cadre conceptuel de la recherche est basé sur une revue de la littérature sur le régime foncier et la théorie du design. Les concepts de rationalité limitée, d’incertitude et de mécanismes adaptatifs constituent la base du cadre théorique utilisé pour analyser les données empiriques. La méthodologie comprend l’observation participante, 59 entrevues avec les commerçants, des rencontres avec les leaders du marché, des techniques de cartographie et l’analyse de plus de 80 documents pertinents sur le marché. Les résultats montrent que le Toi Market a trois types de conditions foncières controversées et que les commerçants mènent des activités de design à trois niveaux : le design de développement, le design évolutif et le design de consolidation. Le design de développement consiste en des initiatives collectives d’adaptation suscitées par des mécanismes de survie. Ce type de design émerge en réaction aux interventions urbaines ordinaires. Il renforce le capital social et vise à améliorer la fonctionnalité du marché. Le design évolutif est mené par des sous-groupes communautaires en réponse aux principaux événements et aux forces externes. Il conduit à des changements sociaux et morphologiques à l’échelle urbaine et dépend des mécanismes de gouvernance et de contrôle. Le design de consolidation fait référence à des initiatives adaptatives dirigées par des individus et des groupes et menées en période de relative stabilité.

Présentation (Papyrus)

Version intégrale ( 115 Mb)

Page publiée le 10 mai 2021