Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Maroc → Thèse soutenue → Etude Ethnobotanique et floristique des plantes médicinales utilisées dans le gouvernorat de Hadhramout (Yémen)

Université Ibn Tofail - Kénitra (2006)

Etude Ethnobotanique et floristique des plantes médicinales utilisées dans le gouvernorat de Hadhramout (Yémen)

Bahassan, Ahmed Abdullah Mohammed

Titre : Etude Ethnobotanique et floristique des plantes médicinales utilisées dans le gouvernorat de Hadhramout (Yémen)

Auteur : Bahassan, Ahmed Abdullah Mohammed

Université de soutenance : Université Ibn Tofail - Kénitra

Grade : Doctorat 2006

Résumé
Dans le cadre de la valorisation du patrimoine naturel du Yémen, nous avons réalisé une étude ethnobotanique qui visait essentiellement l’identification des plantes utilisées en médecine traditionnelle par la population locale. A l’aide de 545 fiches questionnaires et au niveau de 15 municipalités du gouvernorat de Hadhramout, nous avons mené une compagne de prospection ethnobotanique sur le terrain au cours de 2012-2013, auprès des tradipraticiens, des herboristes et des utilisateurs des plantes médicinales. Les résulats obtenus nous ont permis de dresser un catalogue de 351 plantes utilisées en médicinale traditonnelle appartenant à 247 genres et 86 familles botaniques avec une représentativité importante des Fabaceae, solanaceae, Asteraceae, Euphorbiaceae, Malvaceae, Burseraceae, Lamiaceae, Poaceae, Apiaceae et Apocynaceae. D’autre part, le classement par genre a montré qu’ Euphorbia, Acacia, Boswellia, ficus, Solamum et Aloe sont les plus utilisés par la population locale. D’après l’analyse statistique des résultats, concernant les relations existantes entre les espèces médicinales et les types de maladies soignées, on remarque que la plupart de ces espèces sont utilisées surtout dans le traitement de l’appareil digestif (24.08%), l’appareil circulatoire (13.35%), soins de la peau (12.04%) et l’appareil respiratoire (11.52%). Ces appareils sont traités surtout par la partie foliaire qui est la partie la plus utilisée (26.93%) et par la décoction qui est le mode de préparation le plus dominant (32.62%) chez la population du gouvernorat de hadhramout.

Présentation (Toubk@l)

Page publiée le 6 mai 2021