Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Maroc → Thèse soutenue → Etude d’efficacité de la consommation du lait fortifié en iode sur le statut en iode et sur les capacités d’apprentissage chez les enfants d’âge scolaire en milieu rural au Maroc.

Université Ibn Tofail - Kénitra (2016)

Etude d’efficacité de la consommation du lait fortifié en iode sur le statut en iode et sur les capacités d’apprentissage chez les enfants d’âge scolaire en milieu rural au Maroc.

Zahrou, Fatima Ezzahra

Titre : Etude d’efficacité de la consommation du lait fortifié en iode sur le statut en iode et sur les capacités d’apprentissage chez les enfants d’âge scolaire en milieu rural au Maroc.

Auteur : Zahrou, Fatima Ezzahra

Université de soutenance : Université Ibn Tofail - Kénitra

Grade : Doctorat 2016

Résumé
L’élimination de la carence en iode est une priorité mondiale de santé publique qui touche plus de 2 milliards de personnes dans le monde. Les conséquences qu’elle engendre peuvent altérer les fonctions physiques, mentales et accélérer les troubles cognitifs des enfants. Au Maroc, la carence en iode demeure un problème de santé publique. Pour pallier ce problème, le Gouvernement s’est aligné sur l’universalisation de l’iodation du sel. Pour accompagner la lutte contre les carences en micronutriments. La « Fondation pour la nutrition de l’enfant » et son partenaire le Ministère de l’Education National ont développé un programme de distribution quotidienne en milieu scolaire rural d’un petit déjeuner constitué de 200 ml du lait UHT entier fortifié en micronutriments. Cette distribution touche plus de 23 000 écoliers en milieu rural. Cette étude consiste en l’évaluation de ce programme par la mise en place d’une étude d’efficacité de la consommation du lait entier fortifié en iode sur le statut en iode et sur les capacités d’apprentissage des enfants scolarisés âgés de 7 à 9 ans en milieu rural. Il s’agit d’une étude expérimentale randomisée et en double aveugle, menée dans trois écoles primaires d’une région montagneuse du Maroc. Les enfants admis ont été répartis en deux groupes pour recevoir quotidiennement sur une période de 9 mois du lait fortifié (GF) (fournissant 30% AJR en iode) ou du lait non fortifié (GNF). Le profil socio-économique, les habitudes alimentaires et les mesures anthropométriques de la population étudiée été évaluées à (T0mois). Les échantillons d’urine ont été recueillis au début de l’étude (T0mois), au quatrième (T4mois) et au neuvième mois (T9mois). Le statut en iode a été évalué par le dosage de l’iode urinaire selon la méthode de Sandell-Kolthoff. La mesure des capacités d’apprentissage chez les enfants a été faite quant à elle à (T0mois) et (T9mois) en utilisant la partie non-verbale des Matrices progressives Standard de Raven. Les résultats ont montré : a) le profil alimentaire de la population étudiée est pauvre en iode (T0mois) ; b) le retard de croissance touche 8.5% des enfants, 3.4% d’entre eux présente une insuffisance pondérale et 0.6% sont émaciés (T0mois) ; c) Avant intervention nutritionnelle (T0mois), la carence en iode est présente chez 83% des enfants des deux groupes ; d) Après intervention nutritionnelle (T9mois), chez GF la carence en iode a diminué de 65.2% ; f) le score post-test pour l’évaluation des capacités d’apprentissage s’est amélioré chez le GF après l’intervention nutritionnelle (T9mois). En conclusion, un lait entier de qualité contenant de l’iode résiduel (14% AJR) semble avoir plus au moins le même effet qu’un lait fortifié en iode (30% AJR) sur le statut en iode des enfants scolarisés en milieu rural. Néanmoins, l’amélioration des capacités d’apprentissage nécessite au moins 30% d’AJR de l’iode.

Présentation (Toubk@l)

Page publiée le 3 mai 2021