Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Maroc → Thèse soutenue → APPLICATION ET EVALUATION DES APPROCHES PARTICIPATIVES ET COMMUNAUTAIRES A LA LUTTE CONTRE LA TUBERCULOSE BOVINE ET LES BRUCELLOSES DES RUMINANTS DANS LA PROVINCE DE SIDI KACEM

Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II (2014)

APPLICATION ET EVALUATION DES APPROCHES PARTICIPATIVES ET COMMUNAUTAIRES A LA LUTTE CONTRE LA TUBERCULOSE BOVINE ET LES BRUCELLOSES DES RUMINANTS DANS LA PROVINCE DE SIDI KACEM

FALLAHI Karima

Titre : APPLICATION ET EVALUATION DES APPROCHES PARTICIPATIVES ET COMMUNAUTAIRES A LA LUTTE CONTRE LA TUBERCULOSE BOVINE ET LES BRUCELLOSES DES RUMINANTS DANS LA PROVINCE DE SIDI KACEM

Auteur : FALLAHI Karima

Université de soutenance : Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II

Grade : Doctorat Vétérinaire 2014

Résumé partiel
La tuberculose bovine et les brucelloses des ruminants sont des zoonoses graves qui sévissent dans le monde comme au Maroc. Elles ont un impact réel sur la santé animale et humaine et des conséquences socio-économiques graves. Sous une vision globale, il devient plus commode d’engager une lutte intégrant les deux zoonoses chez l’Homme et les différentes espèces animales concernées. La nature zoonotique des ces maladies suggère l’implication active de toutes les parties prenantes ayant un lien direct ou indirect avec ces maladies. La présente étude a pour objectif d’assoir les éléments préalables à la mise en œuvre d’une lutte intégrée contre ces zoonoses dans l’esprit du concept « un monde, une santé ». Elle s’inscrit dans la continuité du projet ICONZ, entrepris depuis 2009 à la province de Sidi Kacem. Sur le plan méthodologique, le travail s’est basé d’abord sur la détermination des principales contraintes sanitaires et facteurs de risque à travers les études précédentes. En tenant compte de la nature des maladies ciblées, du contexte socio-économique et culturel de la région et du profil de la population, des approches et outils de communication ont été élaborés et testés. Le programme proposé a été axé sur l’éducation sanitaire comme mesure incontournable pour tout programme de prévention et de lutte contre une zoonose. Ce dernier s’adressait essentiellement aux éleveurs du site, aux femmes rurales et aux élèves des écoles primaires. D’autres actions de sensibilisation ont été entreprises auprès du personnel de la santé publique, des élus et autorités locales et des ONG actives dans la région.

Version intégrale

Page publiée le 3 mai 2021