Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Maroc → Thèse soutenue → Contribution à la lutte intégrée contre les zoonoses transmises par le chien dans la province de Sidi Kacem, dans le cadre du projet ICONZ.

Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II (2014)

Contribution à la lutte intégrée contre les zoonoses transmises par le chien dans la province de Sidi Kacem, dans le cadre du projet ICONZ.

FAOUZI Mohsine, RHIMI Soufien

Titre : Contribution à la lutte intégrée contre les zoonoses transmises par le chien dans la province de Sidi Kacem, dans le cadre du projet ICONZ.

Auteur : FAOUZI Mohsine, RHIMI Soufien

Université de soutenance : Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II

Grade : Doctorat Vétérinaire 2014

Résumé partiel
L’hydatidose, la leishmaniose et la rage sont trois zoonoses largement répandues et fortement négligées. Au Maroc, elles sévissent à l’état enzootique sur tout le territoire national et continuent à poser en plus de leurs impacts économiques, un sérieux problème de santé publique en dépit des différentes actions de lutte mises en place. L’objectif de cette étude qui s’inscrit dans le cadre du projet ICONZ (Integrated Control Of Neglected Zoonoses), entrepris depuis 2009 dans la province de Sidi Kacem, est la contribution à une évaluation d’une stratégie de contrôle intégré de ces trois zoonoses dont le chien, cible des actions menées, constitue un élément commun essentiel. Pour ce faire 44 douars de la province de Sidi Kacem (2 douars par commune) ont été divisés en deux groupes : douars témoins et douars traités, chacun est constitué de 22 douars. Les actions de cette intervention sont :  L’éducation sanitaire de la population à risque dans les deux groupes de douars ;  La vaccination antirabique des chiens dans les deux groupes de douars ;  L’application des colliers antiparasitaires pour la prévention de la leishmaniose dans le groupe des douars traités ;  L’administration orale du praziquantel contre l’échinococcose canine dans le groupe des douars traités. Ainsi, environ 2 805 personnes appartenant à 22 communes de la province de Sidi Kacem ont pu bénéficier du programme d’éducation sanitaire, 3 298 chiens ont été vaccinés contre la rage, 564 chiens ont bénéficié de l’application des colliers antiparasitaires pour prévenir la leishmaniose et 928 chiens ont été vermifugés contre l’échinococcose. La présente étude a révélé l’importance de l’éducation sanitaire dans tout programme de lutte, vu l’intérêt qu’a montrée la population lors des discussions menées durant les séances du cours. Du reste, la poursuite des travaux entamés dans la région pour évaluer notre intervention, permettra d’élucider mieux son efficacité et la possibilité de s’en servir comme modèle pilote dans d’autres régions du Maroc

Version intégrale

Page publiée le 3 mai 2021