Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → Licence → Contribution à l’étude de la mine de Fluorine de Jbel Tirrimi (Maroc Oriental)

Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès (2019)

Contribution à l’étude de la mine de Fluorine de Jbel Tirrimi (Maroc Oriental)

MAGRACH Nadhira

Titre : Contribution à l’étude de la mine de Fluorine de Jbel Tirrimi (Maroc Oriental)

Auteur : MAGRACH Nadhira

Etablissement de soutenance : Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès

Grade : Licence Sciences et Techniques Géoressources et Environnement 2019

Résumé
Le district à fluorine de Jbel Tirremi, situé à 13 Km au NW de la ville de Taourirt,comportant les minéralisations filoniennes de fluorine, de barytine, de calcite et d’autres indices de métaux de base encaissés et concentrés essentiellement dans les formations carbonatées de la couverture jurassique (Lias inférieur à moyen). Les minéralisations économiquement exploitables se présentent sous forme de fines disséminations en remplacement des carbonates (calcaires, dolomies, calcaires dolomitiques) d’âge Lias inférieur ou stratiforme sur les joint de stratification ; et/ou remplissage d’espaces ouverts (filons, veines, veinules, fentes en échelon, karsts). La forme anticlinale de Jbel Tirremi est interprétée comme un dôme, avec des failles radiales et circulaires issues des mouvements de corps triasique salin sous-jacent. La série stratigraphique de cette région montre la succession des terrains allant du Lias inférieur au Oxfordien localement intruses par des roches alcalines (lamprophyres) d’Eocène. Pour réaliser ce travail nous avons fixé les objectifs suivants : - la description général de la zone d’étude et l’exploration dans la partie Sud carrière et la partie Sud-Est ; - la digitalisation d’une Carte géologique de la surface dans le centre de la carrière de Jbel Terrimi à une échelle1/50000 représentant les faciès lithologiques qui caractérisent la zone d’étude ; - faire les dessins des logs et la coupe géologique de la zone d’étude ; - la réalisation de l’étude macroscopique de quelques roches ;- la modélisation du corps minéralisé par logiciel SURPAC ;

Présentation

Version intégrale (4 Mb)

Page publiée le 5 mai 2021