Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → Master → Isolement et caractérisation des bactéries rhizosphériques et endophytiques promotrices de la croissance des plantes halophytes (PGPB)

Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès (2019)

Isolement et caractérisation des bactéries rhizosphériques et endophytiques promotrices de la croissance des plantes halophytes (PGPB)

ALLALI Youssra

Titre : Isolement et caractérisation des bactéries rhizosphériques et endophytiques promotrices de la croissance des plantes halophytes (PGPB)

Auteur : ALLALI Youssra

Etablissement de soutenance : Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès

Grade : Master Sciences et Techniques Biotechnologie Microbienne 2019

Résumé
La salinité est l’un des facteurs majeurs limitant la productivité des plantes et par conséquent la production agricole. L’utilisation de PGPB (Plant Growth Promoting Bacteria) comme inoculum dans l’agriculture est l’approche la plus prometteuse pour améliorer la production et le rendement dans les régions touchées par la salinité. Ces bactéries ont un rôle fondamental dans la promotion de la croissance des plantes. Dans cette étude, nous avons envisagé l’isolement des bactéries rhizosphériques endophytes cultivables présentes dans les différents organes (racines, tiges et feuilles) des plantes collectées (Quinoa, Chénopode blanc, Atriplex, Orge et Tighecht), afin de tester leurs propriétés promotrices de la croissance des plantes PGP. Nous avons isolé 22 bactéries rhizosphériques et 53 bactéries endophytiques, ces bactéries ont été évaluées pour leurs caractéristiques promotrices de la croissance des plantes (PGP) comme la fixation d’azote, la solubilisation du phosphate, la production d’acide indole-3- acétique (AIA) et la production d’ammoniac. En outre, ils ont fait l’objet d’une étude de la tolérance in vitro au sel (NaCl). Les résultats du test de la salinité ont montré que plusieurs isolats ont pu se développer à une concentration de NaCl jusqu’à 10%. Le pourcentage des isolats qui ont montré l’activité de solubilisation du phosphate avoisine les 15 % de l’ensemble des bactéries endophytes et 14 % de l’ensemble des bactéries rhizosphériques. Les isolats ont pu solubiliser le phosphate en milieu solide avec un indice de solubilisation variant de 2,5 à 5. La propriété de fixation d’azote a été trouvée chez 98 % des bactéries endophytes et chez 87% des bactéries rhizosphériques, et la production d’ammoniac a été détectée chez 85 % des bactéries endophytes et chez 64% des bactéries rhizosphériques.

Mots clés : PGPB, PGPR, stress salin, bactéries endophytes, bactéries rhizosphériques, fixation d’azote, solubilisation du phosphate, AIA.

Présentation

Page publiée le 10 mai 2021