Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → Master → Evaluation de l’activité antimicrobienne, anti-biofilm et anti-biocorrosive de l’extrait aqueux et éthanolique de Salvia officinalis

Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès (2019)

Evaluation de l’activité antimicrobienne, anti-biofilm et anti-biocorrosive de l’extrait aqueux et éthanolique de Salvia officinalis

OMARI Fatima

Titre : Evaluation de l’activité antimicrobienne, anti-biofilm et anti-biocorrosive de l’extrait aqueux et éthanolique de Salvia officinalis

Auteur : OMARI Fatima

Etablissement de soutenance : Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès

Grade : Master Sciences et Techniques Biotechnologie Microbienne 2019

Résumé
La corrosion sous influence microbienne (MIC) est un type de corrosion destructive initiée, facilitée ou accélérée par la présence et l’activité métabolique des microorganismes. L’acier inoxydable 304L est l’un des métaux les plus résistants à la corrosion, d’où leur utilisation fréquente dans les industries, en raison de leur bonne propriété mécanique et anticorrosion. Cependant, leur limite, est qu’il n’est pas immunisé contre la corrosion microbiologique. Pseudomonas aeruginosa est l’une des bactéries aérobies omniprésentes dans l’environnement et qui connues par la capacité à corroder les structures des aciers inoxydables. L’atténuation de ce genre de corrosion a été étudiée dans ce présent travail en se basant sur l’utilisation des plantes aromatiques et médicinales. Le choix s’est porté sur une plante connu par sa composition phytochimique très diversifiée « Salvia officinalis ». L’activité antimicrobienne, anti-adhésive, antibiofilm, et antibiocorrosive sur l’acier inoxydable 304L contre Pseudomonas aeruginosa ont été évalué. Les résultats ont révélé la présence d’une activité biologique très importante de cette plante .L’extrait aqueux et éthanolique de S. officinalis sont avérés efficace pour inhiber les cellules planctoniques et les cellules sessiles et prévenir la formation des biofilms ainsi les biofilms matures de Pseudomonas aeruginosa. Les mesures d’angle de contact ont montré que le traitement par les extraits de S.offcinalis contribue à l’augmentation du comportement hydrophile et le caractère donneur d’électron de l’acier. Ceci a été attribué à la formation d’un film protecteur par l’adsorption de certains composés de l’extrait sur la surface l’acier. Les résultats des tests électrochimiques ont indiqué que P. aeruginosa accélérait le taux de corrosion de l’acier inoxydable 304L. En revanche, le traitement par les extraits de S.officinalis empêchait la corrosion de l’acier, avec une efficacité d’inhibition de 82.74% pour l’extrait aqueux et 99.28% pour l’extrait éthanolique.

Présentation

Page publiée le 7 mai 2021