Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → Licence → Les problèmes phytosanitaires chez les rosacées à noyaux

Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès (2019)

Les problèmes phytosanitaires chez les rosacées à noyaux

MASAOUDI SAFAE

Titre : Les problèmes phytosanitaires chez les rosacées à noyaux

Auteur : MASAOUDI SAFAE

Etablissement de soutenance : Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès

Grade : Licence Sciences et Techniques Biotechnologie et Valorisation des PhytoRessources 2019

Descriptif
L’agriculture est l’un des secteurs clés du royaume occupe depuis toujours, une place important dans l’économie marocaine ; Adapter à différentes fluctuations pour finalement s’imposer comme l’un des piliers les plus importants de l’économie ; il est le premiers pourvoyeur d’emploi occupe jusqu’à 45% d’emploi du pays la Superficie totale du Maroc est 711000km2 ; la surface agricole utile (SAU) 9000000 hectares. ; L’arboriculture fruitière, constitue un secteur stratégique qui a connu une expansion considérable à partir des années 80. Occupe une place importante dans la région de Fès-Meknès et surtout les pommes, les cerises, les prunes et les amandes. Les rosacées fruitières jouent un rôle agronomique et socio-économique important par la procuration de plus de 18 Millions de journées de travail par an. Les rosacées fruitières occupent une superficie de plus de 250.000 Ha répartis entre rosacées à noyaux (84%) et Rosacées à pépins (16%). La production moyenne des rosacées fruitières est estimée à 800.000 t/an. Les problèmes phytosanitaires sur les Rosacées peuvent-être de type parasitaires : champignons, bactéries virus... provoque les maladies bactériennes, cryptogamiques, virales ; Ou non parasitaires.

Mon projet est focaliser sur la surveillance de la maladie virale (PPV) la SHARKA et sur les diagnostics des principaux organismes nuisibles sur les Rosacées à noyaux( moniliose criblure à coryneum puceron la cloque du pécher) Ce rapport est subdivisé en trois parties : La première partie : Présentation de l’organisme d’accueil. La deuxième partie : c’est une étude bibliographique sur le secteur d’arboriculture au Maroc les rosacées fruitières et aussi les principaux problèmes phytosanitaires chez les rosacées à noyaux (La cloque du pécher, moniliose, puceron, la criblure à coryneum) La troisième partie : c’est la partie pratique qui est consacrée à des sorties sur le terrain pour le diagnostic visuel sur les principaux problèmes phytosanitaires chez les rosacées à noyaux et la surveillance du SHARKA.

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 11 mai 2021