Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → Master → Isolement et détection moléculaire et biochimique d’Agrobacterium tumefaciens

Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès (2020)

Isolement et détection moléculaire et biochimique d’Agrobacterium tumefaciens

AZZAOUI Naziha

Titre : Isolement et détection moléculaire et biochimique d’Agrobacterium tumefaciens

Auteur : AZZAOUI Naziha

Etablissement de soutenance : Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès

Grade : Master Sciences et Techniques Biotechnologie Microbienne 2020

Résumé
Le Crown Gall est une maladie bactérienne causée par Agrobacterium tumefaciens et se manifeste par des tumeurs sur le collet des arbres fruitières, rosier et plantes ornementales. Dans cette étude, différents échantillons (pommier et amandier) porteurs des tumeurs au niveau du collet sont utilisés pour l’isolement de cette bactérie. Après l’isolement sur deux milieux spécifiques MG-Te et 1A-Te, les isolats ont montré le caractère cultural d’Agrobacterium tumefaciens. Le K2O3Te incorporé dans le milieu MG à une concentration de 200 mg/ml a amélioré la sélectivité de ce milieu. Par ailleurs, les tests biologiques de ces mêmes isolats, ont montré l’induction des nécroses sur les feuilles de tabac inoculées et formation des tumeurs sur les disques de carotte. La détection moléculaire d’A. tumefaciens a été faite par deux variantes de la PCR : La Bio-PCR qui consiste à la détection des bactéries à partir d’une culture pure et la PCR directe qui se base sur la détection des bactéries directement à partir d’une plante infectée sans passer par l’étape de l’isolement et de la purification de la bactérie sur un milieu de culture. Plusieurs protocoles d’extraction d’ADN faciles, fiables, moins coûteux et avec une sensibilité élevée sont évalués pour chaque variante, en utilisant le couple d’amorce A/E’, permettant l’amplification du gène de virulence virD2. Cette amplification est matérialisée par une bande de 338pb après électrophorèse. Les protocoles de lyse cellulaire adoptés pour la Bio-PCR sont positifs pour la détection de la bactérie. Par ailleurs, parmi les différents protocoles de détection moléculaire directement des plantes infectées, le protocole d’extraction d’ADN par le tampon d’extraction contenant le polyvinylpyrrolidone (PVP) et la lyse cellulaire par le détergent Triton X100 ont abouti aux résultats escomptés. La caractérisation biochimique des dix isolats obtenus a montré la capacité des huit isolats (I1, I2, I3, I4, I5, I6, I7 et I8) de la production de 3-cétolactose, l’uréase et l’esculinase, ce qui confirme leurs appartenances au biovar 1 qui correspond à l’espèces A. tumefaciens selon la nomenclature actuelle.

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 10 mai 2021