Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → Licence → Xylella fastidiosa, revue bibliographique et Analyse des échantillons d’olivier à syndrome douteux dans la région Fès-Meknès et l’oriental

Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès (2019)

Xylella fastidiosa, revue bibliographique et Analyse des échantillons d’olivier à syndrome douteux dans la région Fès-Meknès et l’oriental

MANHOU Meriem

Titre : Xylella fastidiosa, revue bibliographique et Analyse des échantillons d’olivier à syndrome douteux dans la région Fès-Meknès et l’oriental

Auteur : MANHOU Meriem

Etablissement de soutenance : Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès

Grade : Licence Sciences et Techniques Biotechnologie et Valorisation des PhytoRessources 2019

Résumé
Xylella.fastidiosa une des bactéries végétales les plus dangereuses au monde. Elle est responsable de plusieurs maladies sur plus de 300 plantes hôtes. En 2013, la bactérie Xylella fastidiosa a été détectée pour la première fois en Europe dans la région italienne des Pouilles. Cet agent pathogène bactérien décime les oliviers de la péninsule du Salento avec des conséquences économiques importantes. La bactérie est transmise par des insectes vecteurs se nourrissant de la sève brute de xylème (notamment cicadelles et cercopes, insectes piqueurs-suceurs du xylème), Compte tenu de la récente détection confirmée de X. fastidiosa dans l’Union Européenne, cette bactérie est en train de devenir une menace sérieuse pour le secteur agricole marocain. Une enquête a été menée le mois Mai 2019 sur la présence de Xylella fastidiosa dans les plantes d’olivier. Des symptômes sévères qui pourraient être associés à la bactérie ont été relevés. Un totale de 16 échantillons d’olivier de diffèrent cultures à partir de différentes régions ont été collecté, dix échantillons ont été testés pour la présence de Xylella fastidiosa en utilisant un kit commercial ELISA .les résultats obtenus ne montrent aucun échantillon positif. Ces résultats préliminaires sont considérés comme une bonne première indication, étant donné que X. fastidiosa n’a pas été détectée au Maroc. Cependant, des enquêtes continues à grande échelle sont nécessaires pour empêcher son entrée dans le pays.

Mots clés : Maroc, Xylella fastidiosa, insecte vecteur, enquête, Olivier, ELISA.

Présentation

Version intégrale ( Mb)

Page publiée le 11 mai 2021