Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Burkina Faso → Rôle de la modélisation dans l’aide à la conception de systèmes de production innovants : le cas des exploitations de polyculture-élevage à l’Ouest du Burkina Faso.

Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (2015)

Rôle de la modélisation dans l’aide à la conception de systèmes de production innovants : le cas des exploitations de polyculture-élevage à l’Ouest du Burkina Faso.

Semporé Aristide Wendyam

Titre : Rôle de la modélisation dans l’aide à la conception de systèmes de production innovants : le cas des exploitations de polyculture-élevage à l’Ouest du Burkina Faso.

Auteur : Semporé Aristide Wendyam

Université de soutenance : Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso

Grade : Doctorat - Spécialité Science du Sol / Systèmes de Production Végétale, 2015

Résumé
En Afrique subsaharienne, les producteurs sont confrontés de nos jours à des évolutions dues à la croissance démographique, la variation du climat et celle liée à l’environnement économique qui nécessitent un changement de stratégies de production. La recherche a proposé différents outils d’aide à la réflexion et à la discussion parmi lesquels les outils de simulation à l’échelle de l’exploitation pour aider les exploitants à concevoir des systèmes agricoles innovants. Ces modèles suivent différents courants de modélisation généralement exclusifs mais peu d’analyses ont été faites sur l’intérêt spécifique de ces modèles pour l’accompagnement des producteurs. Cette thèse a analysé les intérêts et limites de différents outils de simulation à l’échelle de l’exploitation dans l’accompagnement des producteurs à la prise de décision. Elle s’est déroulée en zone cotonnière Ouest du Burkina Faso avec 18 producteurs représentant la diversité rencontrée dans cette zone (agriculteur, agro-éleveur et éleveur). Nous avons d’abord analysé la fertilité chimique de 40 parcelles culturales des producteurs en lien avec leurs pratiques actuelles de production agricole. Ensuite elle s’est basée sur l’utilisation conjointe de trois outils représentant différemment l’exploitation agricole : « Optimcikεda », outil d’optimisation, « Cikεda », simulant de manière statique le fonctionnement de l’exploitation agricole, et « Simflex », simulant de manière pluriannuelle les règles de décisions du producteur. Cikeda a été utilisé premièrement pour aider 6 producteurs dans la co-conception de stratégies alternatives d’intégration agriculture-élevage. Ensuite, les trois outils ont été utilisés simultanément auprès des 18 producteurs afin d’analyser leur intérêt dans la planification de la prochaine campagne agricole. Cette étude nous a permis de savoir que les producteurs rencontrent des problèmes de baisse de la fertilité chimique de leurs sols liée aux pratiques actuelles de production agricole. Des stratégies d’amélioration de l’intégration entre les systèmes de culture et d’élevage ont été co-conçues par les producteurs via le modèle de simulation Cikԑda mais les résultats ont montré des insuffisances dans l’amélioration réelle de la fertilité des sols. L’utilisation des trois outils a permis aux intervenants (producteurs et chercheurs) d’acquérir des connaissances supplémentaires dans la réflexion et la conception de stratégies innovantes agropastorales. Cette analyse des pratiques agropastorales via les outils de simulation permet de renouveler les méthodes existantes pour la conception de stratégies agro-pastorales innovantes en Afrique de l’Ouest.

Mots clés : exploitation agricole, planification, intégration agriculture – élevage, modèle de simulation, optimisation, règles de décision, Burkina Faso.

Présentation

Version intégrale (1 Mo)

Page publiée le 16 mai 2021