Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Suisse → Luttes de conceptions entre ONG internationales et communes autour des projets d’accès à l’eau potable au Bénin

Université de Fribourg, (2017)

Luttes de conceptions entre ONG internationales et communes autour des projets d’accès à l’eau potable au Bénin

Anziani-Vente, Morgane

Titre : Luttes de conceptions entre ONG internationales et communes autour des projets d’accès à l’eau potable au Bénin

Auteur : Anziani-Vente, Morgane 

Université de soutenance : Université de Fribourg,

Grade : Doctorat 2017

Résumé
Cette recherche étudie les relations entre les organisations non-gouvernementales internationales (ONGI) et les communes lors de la mise en place de projets d’accès à l’eau potable pour mettre en lumière les inégalités partenariales qui apparaissent entre ces acteurs et qui sont sources de blocages au développement. La recherche vise aussi à comprendre quel est l’impact de ces relations de pouvoir sur la gestion du service public de l’eau potable. Le rapport de pouvoir entre ONGI et communes a été délaissé par la recherche scientifique alors même que les petits projets de développement constituent la forme principale d’aide et que les ONGI sont de plus en plus amenées à travailler avec les collectivités locales qui se renforcent progressivement grâce à la consolidation des processus de décentralisation et qui revendiquent leurs prérogatives dans le domaine de l’eau potable, sources pour elles de légitimité institutionnelle. En s’appuyant sur un cadre d’analyse combinant la théorie de l’action de Bourdieu et l’approche de political ecology of water et sur l’étude de quatre projets d’accès à l’eau potable mis en place par des ONGI dans trois communes du Bénin, il a été possible de voir que les partenariats entre ONGI et communes sont très inégalitaires à cause d’un différentiel financier et technique et que les ONGI ont une grande marge de manoeuvre sur la mise en place des projets. Néanmoins, malgré l’hystérésis de l’habitus qui laisse certaines ONG et communes en décalage, le champ du développement évolue grâce aux luttes des acteurs pour l’introduction de plus d’égalité dans les partenariats. Ainsi, il apparaît une transformation des pratiques des ONG et une plus grande responsabilisation des communes. Ces relations ont un impact direct sur le service de l’eau potable. Plus les relations sont égalitaires, plus la commune en sort renforcée et peut mettre en place des mécanismes assurant une gestion durable des infrastructures hydrauliques de son territoire. L’introduction de relations partenariales plus égalitaires est donc un enjeu de taille pour le développement.

Présentation (RERO)

Version intégrale

Page publiée le 28 mai 2021