Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Canada → L’appropriation sociale des technologies de l’information et de la communication par des acteurs ruraux et urbains : le cas du Senegal

Universite du Quebec a Rimouski (2009)

L’appropriation sociale des technologies de l’information et de la communication par des acteurs ruraux et urbains : le cas du Senegal

Sall, El Hadji Maky Idy

Titre : L’appropriation sociale des technologies de l’information et de la communication par des acteurs ruraux et urbains : le cas du Senegal

Auteur : Sall, El Hadji Maky Idy

Université de soutenance : Universite du Quebec a Rimouski

Grade : Master of Science 2009

Résumé
Notre projet de recherche met davantage en exergue les approches sociale et culturelle du développement régional et du développement territorial. En effet, il s’ agit de voir dans quelle mesure l’apport des technologies de l’information et de la communication (TIC) peut être déterminant pour les activités quotidiennes des populations. L’étude cherche aussi à montrer l’ usage des TIC dans les actions menées par les associations et ONG engagées dans la quête d’un mieux-être et dans l’épanouissement de leurs membres au niveau régional et local. Le projet de recherche entend établir les disparités régionales ou territoriales concernant l’ accès aux TIC et leur appropriation des TIC par les acteurs engagés dans le développement des régions. Notre étude va faire une comparaison entre les territoires urbains et ruraux pour voir la nature des TIC qui y sont utilisées par les acteurs ciblés (organisation de défense des droits de l’Homme en milieu urbain et organisation paysanne en milieu rural). Nous avons également passé en revue les disparités sectorielles, surtout en milieu rural, entre agriculteurs, éleveurs et pêcheurs, concernant l’usage des TIC et l’accès à ces TIC. À travers notre étude, nous essayons de déterminer sur le terrain comment à l’intérieur de deux cadres territoriaux différents (rural et urbain), les acteurs s’approprient ces outils et surtout les mettent au service de leurs activités pour un meilleur développement régional et territorial du Sénégal. Dans cette perspective, étant donné la rareté des écrits sur cet aspect, nous avons adopté une approche exploratoire. L’ étude se propose de mesurer la perception qu’ont nos acteurs de ces nouveaux outils de communication. Ces TIC ont, en effet, été conçues et développées dans un autre cadre, aux réalités et aux besoins différents, et suivant des préoccupations qui ne prenaient pas en compte au départ les enjeux et les priorités des populations ciblées par cette étude. Pour répondre à ces questions, des entrevues ont été organisées avec les différents acteurs présents sur le terrain. Les données recueillies montrent que ces acteurs essaient d’intégrer ces outils dans leurs activités.

Présentation

Version intégrale (9 Mb)

Page publiée le 30 août 2010, mise à jour le 27 août 2017